La meilleure chance de survie d’une victime, c’est la personne qui se trouve à ses côtés lorsque survient l’événement. Les risques sont partout : au travail (surtout si l’environnement est risqué) comme dans la vie quotidienne.

Dans une entreprise, il faut qu’un nombre suffisant de personnes puissent porter secours sans délai à un collaborateur qui vient d’avoir un accident. La formation aux gestes qui sauvent relève en fait de l’obligation légale de l’employeur de garantir la sécurité de ses salariés sur les lieux de travail ; mais apprendre à porter secours est tout aussi utile dans la vie quotidienne.

Au programme de cet article : un point sur les premiers secours au travail et le retour d’expérience de Isospace, pour qui nous avons mis en place une formation aux gestes de premiers secours.

Point sur les premiers secours au travail

Que dit la loi à propos de la formation aux premiers secours au travail ?

Le Code du Travail oblige l’employeur à organiser dans son entreprise les soins d’urgence à prodiguer en cas d’accidents sur le lieu de travail. Le dispositif de soins d’urgence doit comprendre :

  • Le protocole à suivre en cas d’urgence en attendant l’arrivée des secours spécialisés ;
  • L’équipement des lieux de travail en matériel de premiers secours (trousse de secours, défibrillateur…) qui doit être facilement accessible et adapté à la nature des risques de l’entreprise ;
  • La présence d’au moins un salarié formé au sauvetage secourisme du travail (SST) dans les ateliers où sont effectués des travaux dangereux et dans les chantiers mobilisant plus de 20 personnes pendant plus de 15 jours et impliquant la réalisation de travaux dangereux. S’il n’y a pas de SST dans les entreprises sans travaux dangereux, il est tout de même nécessaire de désigner un salarié chargé de délivrer les premiers secours et d’alerter en cas d’accident ;
  • Une formation à la sécurité adaptée à l’entreprise afin de connaître la conduite à tenir en cas d’incident ou d’accident.

Les moyens matériels autant que les moyens humains font partie intégrante de ce dispositif obligatoire. Il faut ainsi prévoir de former au moins un salarié aux gestes et secours d’urgence sur la base du volontariat. Afin de connaître les mesures les plus adaptées à votre entreprise, vous pouvez faire appel à la médecine du travail.

L’INRS recommande un effectif de 10 à 15 % de salariés Sauveteurs Secouristes du Travail

Quels sont les bienfaits d’une formation premiers secours pour son entreprise ?

Au-delà de constituer une obligation légale pour certaines entreprises, la formation premiers secours peut se révéler très intéressante ; car nulle entreprise n’est à l’abri d’un accident sur le lieu de travail. Le Sauveteur Secouriste du Travail ou le collaborateur formé saura effectuer les gestes de premiers secours et constitue un relais de la politique de prévention des risques dans l’entreprise.

Les bienfaits de la formation sont nombreux :

  • Amélioration de l’image de marque de l’entreprise : cette dernière montre qu’elle est socialement responsable ;
  • Optimisation de l’engagement des salariés auprès de leur entreprise ;
  • Meilleure conscience des risques et de la sécurité sur le lieu de travail pour les salariés ;
  • Réduction du nombre d’accidents et de blessures ;
  • Prévention des impacts négatifs pour l’entreprise que peuvent constituer un décès ou un grave incendie (coûts humains, coûts matériels, poursuites médiatisées, etc).

Quels sont les différents types de formations aux premiers secours au travail ?

  • Formation premiers secours en entreprise : une formation d’une demi-journée qui permet aux salariés de maîtriser les gestes essentiels afin d’apporter les premiers soins indispensables en cas de personne blessée ou en situation de détresse ;
  • Formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) : cette formation d’une journée (7 heures) est la formation de base aux premiers secours en France. Elle permet aux salariés d’acquérir les compétences nécessaires à la réalisation des gestes de premiers secours à travers des mises en situation et jeux de rôles ;
  • Formation Sauveteur Secouriste du Travail (SST) : cette formation dure 2 jours et est obligatoire dans les entreprises où les travaux réalisés sont dangereux. Elle permet de savoir quelle conduite adopter en cas de problème et repérer les situations potentiellement dangereuses. Dès lors, les collaborateurs sauront alerter les autres salariés pour prévenir les accidents et agir en cas d’urgence en attendant l’arrivée des secours. Cette formation doit être recyclée tous les 24 mois (MAC : Maintien et Actualisation des Compétences).

Seuls 20% des Français sont formés aux gestes de premiers secours, alors qu’ils sont 80% au Danemark, en Allemagne, en Autriche et en Norvège.

Ministère de la Santé, 2020

Comment organiser les premiers secours au travail ?

Être équipé du matériel de premiers secours adéquat

Le matériel est à choisir en fonction des risques de l’entreprise et des personnes assurant les premiers soins. Cela vaut pour la composition de la trousse de secours ou de l’armoire à pharmacie mais aussi pour la mise à disposition d’un défibrillateur automatique externe (DAE).

Un local de soins destiné aux premiers secours dans les lieux de travail est obligatoire dès lors que l’effectif de salariés est au moins égal à 200 dans les établissements industriels et à 500 dans les autres établissements.

Dans tous les cas, le matériel de premiers secours mis à disposition au travail ne constitue qu’une aide en cas d’accident et ne doit pas remplacer l’appel aux services de secours d’urgence.

Former son personnel aux premiers secours

Les moyens matériels ne suffisent pas si le personnel n’est pas formé à les utiliser. Apprendre les gestes de premiers secours à ses collaborateurs, c’est s’assurer qu’en cas d’accident sur le lieu de travail, un bon nombre d’entre eux sauront réagir.

Afin de ne pas oublier ce qui a été appris pendant la formation premiers secours, il faut réitérer la formation tous les 24 mois.

Rédiger un protocole d’urgence

Peu importe la taille de votre entreprise, il faut rédiger un protocole qui contient :

  • Un rappel des conduites à tenir en cas d’urgence et d’accident ;
  • Le numéro des services de secours ;
  • Les noms et lieux de travail des SST dans l’entreprise ;
  • L’emplacement des équipements de secours.

Les salariés doivent régulièrement être sensibilisés aux consignes de sécurité de ce protocole.

Le code du travail impose la présence d’au moins une personne apte à réaliser les gestes de premiers secours en cas d’urgence dans les secteurs où les risques d’accidents sont élevés.

Quels sont les réflexes à adopter en cas d’accident sur le lieu de travail ?

En cas d’accident, il est essentiel de savoir réagir rapidement pour venir en aide aux victimes. Voici les gestes à connaître lorsqu’un incident survient au travail :

  • Sécuriser les lieux : signalisation, balisage, etc. ;
  • Vérifier l’état des victimes : prise de pouls, vérification de la respiration et des blessures ;
  • Appeler les secours ;
  • Commencer les gestes de premiers secours en attendant l’arrivée des secours.

Mettre en place la formation premiers secours en entreprise : le cas client Isospace

Nous avons eu la chance d’organiser des formations premiers secours dans plusieurs entreprises. Romain Fusaro, responsable marketing au sein de Isospace, a gentiment accepté de revenir sur sa collaboration avec Goalmap à propos de la formation premiers secours dans son entreprise dans une interview spéciale à découvrir ci-dessous.

Romain, pourquoi avoir décidé de former l’ensemble des collaborateurs de Isospace aux Premiers Secours ?

Tout d’abord, merci de nous donner la parole sur ce sujet !

Nous avons décidé de former nos collaborateurs dans le cadre de nos engagements RSE.

En effet, depuis quelques mois, nous structurons notre démarche de Responsabilité Sociétale et Environnementale dans le but de comprendre où nous en sommes et de planifier des objectifs ambitieux pour les prochaines années.

Nous avons commencé par nous former auprès de l’agence Lucie, puis nous avons effectué un audit complet des actions positives que nous réalisons déjà et enfin, nous avons tracé une feuille de route à suivre jusqu’à l’année 2025.

La sécurité de nos collaborateurs est un des objectifs de cette feuille de route. Nous souhaitions avoir des équipes capables de réagir en cas de danger immédiat dans nos locaux mais aussi chez nos clients dans le cadre de nos aménagements de bureaux et de boutiques, et dans la vie de tous les jours de nos salariés.

Nous avions conscience que lorsqu’une situation d’urgence se présente, les premières minutes sont cruciales, et qu’il fallait répondre à cet enjeu par une formation pratique.

Enfin, c’est une obligation légale de former une personne aux premiers secours en entreprise, même pour une structure d’une cinquantaine de collaborateurs comme la nôtre.

Qu’avez-vous appris concrètement, vous et vos collaborateurs, lors de cette journée ?

Nos connaissances et compétences dans ce domaine étaient proches de 0, nous avons donc beaucoup appris !

Les éléments qui nous ont le plus marqué sont : comment sécuriser un lieu dans lequel il s’est passé une situation d’urgence, comment examiner une victime et connaître les principaux gestes d’urgence, et comment prévenir les secours.

Le fait d’avoir des études de cas concrets et des situations de jeux de rôle avec le formateur nous a permis de beaucoup mieux assimiler toutes ces nouveautés.

Nos collaborateurs étaient très heureux que leur entreprise puisse financer ce type d’apprentissage.

Quels sont vos retours et ceux de vos équipes à la suite de cette journée de formation Premiers Secours ?

Nos collaborateurs ont adoré la journée et plébiscité notre formateur !

Tout d’abord car cette formation est vraiment utile dans la vie de tous les jours. Ils étaient très heureux que leur entreprise puisse financer ce type d’apprentissage.

Ensuite, car la journée s’est déroulée en équipe et a permis de resserrer les liens à travers les différents services de notre société.

Enfin, le coach qui nous a formé a su mélanger la théorie et la pratique, ce qui a plu à nos collaborateurs, et la journée a été parfaitement organisée par Goalmap.

Comment comptez-vous pérenniser l’impact de cette formation Premiers Secours dans votre entreprise ?

Les personnes formées transmettent les gestes à connaître auprès des nouveaux collaborateurs. Une boucle positive très motivante !

Nous souhaitons continuer cette démarche en proposant à nos collaborateurs la version avancée de la formation premiers secours (le niveau 2) sur deux jours dans le but d’augmenter encore leurs compétences sur ce domaine.

Nous avons affiché dans nos bureaux les numéros des services de secours, ainsi que le protocole d’urgence à suivre.

Ce qui est aussi intéressant, c’est que les personnes qui ont été formées, transmettent les gestes à connaître auprès des collaborateurs qui viennent d’être recrutés (et qui n’ont donc pas encore été formés) ! Une boucle positive très motivante 😉

Offre santé entreprise

Ces articles pourraient vous intéresser :

  1. journée sécurité
  2. Safety day, journée sécurité