Avec la réorganisation du travail en profondeur qu’a engendré la crise sanitaire, comme l’avènement du télétravail et le changement brusque des priorités stratégiques des entreprises, la Qualité de Vie au Travail s’est retrouvée chamboulée. De nouvelles contraintes ont fait leur apparition (logistique, budgétaire) et ont occasionné avec elles de nouveaux enjeux stratégiques et de nouveaux formats.

Quelles thématiques aborder pour la semaine de la QVT 2021 ? Quels sont les sujets tendances de la QVT 2021 ? Comment améliorer le bien-être au travail un an après le début de la crise sanitaire ?

On vous dévoile 7 tendances de la QVT 2021 que nous avons décortiquées dans notre nouveau livre blanc sur l’impact de la crise sanitaire sur la QVT. Peut-être vous vous inspireront-elles dans l’organisation de votre semaine de la QVT 2021 ?

Les bonnes pratiques du télétravail

télétravail

Oui, ce n’est un scoop pour personne, le télétravail s’est largement répandu. Avec la crise, de nombreuses entreprises ont été forcées d’adopter le télétravail massif au pas de course. Conséquences : une réorganisation du travail en profondeur, l’apparition de nouvelles pratiques mais aussi de nouveaux outils collaboratifs.

C’est d’ailleurs autour du thème « Travailler ensemble » que la Semaine de la QVT 2021 sera centrée du 14 au 18 juin 2021. Après plus d’un an de crise, la possibilité de bien travailler ensemble est apparue comme nécessaire pour la poursuite de l’activité : comment bien travailler ensemble quand certains salariés sont sur site et d’autres à distance ? Quand les temps informels sont plus rares ? Quand la plupart des échanges se font par écrans interposés ?

En juin 2020, Zoom annonçait une hausse de 354% de ses clients ayant plus de 10 employés !

En terme de QVT, certains problèmes préexistants ont revêtu de nouvelles formes avec le télétravail : la « réunionite » ou manie d’organiser des réunions trop souvent a fait place à la « visionite » (la même chose mais en visio). D’autant plus qu’avec la multiplication des visio-conférences, une « Zoom fatigue » s’est installée chez un grand nombre de salariés. Selon des chercheurs de l’Université de Stanford,  les vidéoconférences à répétition augmentent le stress du télétravail en raison, entre autres, de « la fréquence trop élevée de regards droits dans les yeux en gros plan » et « une tendance accrue à s’autoévaluer en regardant la vignette de sa propre vidéo ».

Le télétravail massif a également fait apparaître ou renforcé certains troubles psychosociaux : de la dépression, une hausse du sentiment d’isolement, une augmentation du stress, des insomnies mais aussi des addictions.

En un an, les télétravailleurs sont devenus les plus exposés aux risques psychosociaux avec 49% de détresse psycholigique en télétravail contre 43% pour les salariés uniquement dans les locaux.

Baromètre T6, Etat psychologique des salariés français, un an de crise COVID-19, Empreinte Humaine et Opinion Way, mars 2021

Même si beaucoup de salariés et managers ont pris leurs dispositions pour bien travailler à distance après un an de crise sanitaire, les bonnes pratiques peuvent ne pas toujours être ancrées dans les esprits et il peut être difficile pour certains salariés d’être productifs depuis leur domicile.

Zen digital : réussir sa déconnexion numérique

Le « droit à la déconnexion » est inscrit au Code du Travail en France depuis le 1er janvier 2017. Le droit à la déconnexion prend tout son sens avec la mise en place du télétravail massif car la frontière entre domicile et travail a tendance à s’effacer (le blurring) et l’hyper-connexion vient perturber l’équilibre de vie des salariés ainsi que leur santé mentale.

Avec le confinement, les relations sociales ont été drastiquement réduites ainsi que les déplacements et les activités culturelles. Le domicile est devenu un lieu de vie et de travail à la fois. De manière quotidienne, les salariés ont eu besoin de leur ordinateur et de leur téléphone portable pour travailler mais aussi pour communiquer, se divertir, avoir un semblant de vie sociale. L’hyper-connexion a pris des proportions encore plus inquiétantes.

Une connectivité trop prolongée peut engendrer du stress, de la fatigue chronique, une addiction accrue au digital, un sentiment de frustration (FOMO : fear of missing out, lorsque l’on a peur de rater une information) ou encore une sensation de travail inachevé (lorsque l’on prend connaissance de ses mails professionnels en dehors de ses heures de travail).

63% des 18-29 ans estiment en 2021 que l’équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle s’est détérioré ces cinq dernières années.

Observatoire des rythmes de travail, Welcome to the jungle, 2021

Plus que jamais, il est important de rappeler aux salariés et managers la nécessité de la déconnexion numérique. Certaines entreprises ont même mené des initiatives pour lutter contre l’hyper-connexion en mettant en place une digital detox. Par exemple, chez Orange, les collaborateurs doivent activer le mode « Quiet time » avec 2h par jour de déconnexion des outils de communication digitaux.

Le yoga des yeux pour vaincre la fatigue oculaire

Travail à distance et fatigue des yeux

Tout le monde connait le yoga mais saviez-vous qu’il existe une variante pour les yeux ? En télétravail, les salariés passent de longue heures d’affilée les yeux rivés sur un écran. Une grande fatigue oculaire peut alors se faire ressentir. Résultats ? Rougeurs, vue trouble, clignements répétitifs, maux de tête, etc.

Afin de remédier à cela, de plus en plus d’entreprises ont adopté le yoga des yeux ; mais concrètement, qu’est-ce que c’est ? Le yoga des yeux est inspiré des travaux du Docteur Bates, ophtalmologue américain. Il consiste à faire quelques exercices précis et répétés afin de détendre les yeux, comme des clignements, de l’automassage, des contractions des muscles des yeux, etc. Il y a également un grand travail sur la respiration pour calmer son esprit comme en méditation.

Les bienfaits de cette pratique sont nombreux :

  • Détente générale du corps induit par la relaxation oculaire ;
  • Baisse de la fatigue oculaire ;
  • Réduction de la sécheresse oculaire ;
  • Assouplissement des muscles des yeux.

Vos salariés ont tout à gagner à pratiquer cette gymnastique oculaire. Encore faut-il le pratiquer régulièrement pour bénéficier de tous les bienfaits qui en découlent.

La gestion du stress et la résilience

Il est évident qu’une crise sanitaire d’une telle ampleur génère une atmosphère anxiogène, notamment dans les secteurs touchés davantage par la crise. Dans certains secteurs, règnent l’incertitude socioéconomique et la peur de perdre son emploi. Dans d’autres, les individus sont exposés davantage à des risques, comme dans le secteur médical où le personnel est sans cesse exposé à des risques de contamination. La littérature scientifique rapporte même des syndromes post-traumatiques chez les soignants qui doivent faire face à de nombreux décès.

48% des collaborateurs (salariés et managers) interrogés estiment que la première vague de la crise a amplifié leur niveau de stress.

Baromètre Cegos 2020 sur le climat social dans les organisations en France et les impacts de la première vague de la COVID-19

La pandémie a également pu mettre en lumière la notion complexe de « résilience », qui représente la capacité à surmonter les traumatismes, à rebondir en période d’adversité et donc à traverser une épreuve en s’adaptant plutôt facilement. La résilience mobilise des capacités dont nous ne sommes pas tous dotés mais, heureusement, elle peut être encouragée en développant certaines aptitudes. Chacun peut développer des compétences pour l’aider à traverser une épreuve.

L’ergonomie du poste du travail et la lutte contre la sédentarité

Travail sur écran et mal de dos au bureau

Le télétravail ayant été mis en place au pied levé, nombreux étaient les salariés qui ne disposaient pas chez eux d’une pièce et de matériel adaptés au travail depuis le domicile. L’ergonomie du poste en télétravail laisse parfois à désirer. Certains travaillent depuis leur canapé, voire sur le lit et adaptent ainsi de mauvaises postures avec la clé des troubles musculosquelettiques (douleurs dans le dos, aux cervicales, aux épaules, aux poignets, etc.).

Les mesures sanitaires ont souvent accru notre niveau de sédentarité : plus de temps passé à la maison, moins d’activités extérieurs et moins de déplacements.

1/3 des répondants ont déclaré passer plus de 7 heures par jour en position assise pendant le confinement.

Santé Publique France

Or, passer dix ans assis six heures par jour peut augmenter le risque de maladie cardiaque de 63% selon une étude des archives de la médecine interne.

Si l’on ajoute le manque d’activité physique à la sédentarité, alors le corps perds de sa masse musculaire et de son tonus et peut plus facilement grossir. Lors du premier confinement, les Français avaient pris 2,5kg en moyenne.

Le sujet ne doit donc pas être pris à la légère. La sédentarité constitue plus que jamais un risque professionnel à part entière tout comme l’ergonomie du poste de (télé)travail.

Les séances de relaxation

La méditation, tout comme la sophrologie, est l’une des nombreuses méthodes de relaxation qui a le vent en poupe en entreprise. A l’heure où certains salariés sont sujets aux risques psychosociaux, la méditation favorise la relaxation, la concentration, le discernement et aide à retrouver un haut niveau d’énergie.

Typiquement, le phénomène de burn-out pourrait être atténué grâce à la méditation car cette dernière favorise l’écoute de l’état intérieur et permet de placer le méditant dans une position d’observateur.

L’art de manager à distance

Lors de la crise sanitaire, plusieurs difficultés ont été rencontrées par les managers pour gérer leurs équipes à distance, comme :

  • La détection des collaborateurs en difficulté ;
  • Le maintien du lien au sein de l’équipe ;
  • La répartition de la charge de travail ;
  • La diminution des échanges informels ;
  • La gestion des fragilités des collaborateurs.

Savoir manager à distance ne s’improvise pas. Des compétences managériales à distance sont nécessaires pour rester efficace et performant en télétravail. La crise a par ailleurs magnifié le rôle essentiel des soft skills que doit posséder le manager pour bien encadrer ses collaborateurs : écoute, confiance, capacité de donner du feedback, expression de la reconnaissance, etc. Une bonne diffusion de l’information ainsi qu’une communication claire, transparente et régulière sont de mise lorsque l’équipe travaille à distance.

Cependant, le manager a également été le grand oublié de la QVT pendant la crise sanitaire. En télétravail, il voit son volume de travail augmenter car il doit bien définir les objectifs de chacun, détecter les signes de RPS de ses équipes, avoir une communication efficace malgré la distance et suivre les avancées de chacun. Avec cette charge de travail conséquente, le manager peut ressentir une fatigue voire de l’épuisement professionnel. Il doit donc lui aussi être accompagné.

40% des managers ont éprouvé des difficultés à manager leurs équipes à distance depuis la mise en place du télétravail en 2020, alors qu’ils étaient seulement 18% à rencontrer des difficultés en 2018 !

Baromètre annuel télétravail 2021 / Malakoff Humanis
Photo article manager à distance

Vous l’aurez remarqué, un an après, la QVT n’a plus du tout le même visage et les enjeux stratégiques des entreprises ont évolué. La crise a rappelé aux organisation à quel point la QVT était essentielle pour la continuité d’activité. La santé mentale et physique des salariés trouve une place centrale au cœur des problématiques organisationnelle : elle est précieuse pour garantir une bonne cohésion de groupe et une meilleure productivité.

Vous pouvez vous emparer de tous ces sujets pour organiser votre semaine de la QVT 2021 mais vous pouvez également choisir de mettre en place une vraie démarche QVT ; car la Qualité de Vie au Travail ne doit pas être une salve de petites actions ponctuelles mais bel et bien une démarche inscrite dans la culture d’entreprise pour porter ses fruits.

Si vous souhaitez en savoir plus, nous avons écrit un livre blanc à propos de l’impact de la crise sanitaire sur la QVT un an après.

Offre santé entreprise

Ces articles devraient vous plaire :

  1. Article infographie Digitaliser la Semaine de la QVT 2020
  2. Image semaine de la QVT 2020