Quel lien entre musique et bien-être ?

Quel lien existe-t-il entre musique et bien-être ? Pour répondre à cette question, nous laissons la parole à notre invitée, Alexandra, du label de musique Origins, producteur et éditeur de musiques de nature et leader de la musique bien-être.

Les bienfaits de la musique sur notre cerveau

Les sons guérisseurs

Il y a plus de 5 000 ans, la médecine traditionnelle indienne et chinoise utilisaient des effets spécifiques de sons pour guérir de maladies. En Occident, la musicothérapie naît dans les années 50. Les scientifiques sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux effets de la musique sur le bien-être : lutte contre la dépression, effet anti-stress, etc.

On sait aujourd’hui que notre organisme est un véritable orchestre à lui tout seul : battements de cœur, rythme cérébral, vitesse de circulation du sang, pulsations du système nerveux… Si les rythmes et les fréquences extérieurs sont trop rapides, trop agressifs, les interprètes de notre orchestre intérieur s’en retrouvent perturbés. Ils essaient alors de s’adapter en « suivant le mouvement ».

Mais comment expliquer scientifiquement le lien qui existe entre musique et bien-être ?

Le cerveau, cet artiste

Les scientifiques ont étudié ce que l’on appelle « le frisson musical ». Vous savez, lorsque la musique peut rapidement déclencher en nous une émotion forte. Nous l’avons tous vécu au moins une fois. Que se passe-t-il au niveau du cerveau ?

L’écoute ou la pratique musicale peut être source de sensations fortes. Elle prend racine dans notre cerveau. Selon Emmanuel Bigand (enseignant chercheur français, titulaire de la chaire Musique Cognition Cerveau), 75% des témoins rapportent lors d’une expérience avoir ressenti le fameux « frisson musical » à l’écoute d’un morceau pas nécessairement familier. La musique pénètre dans notre corps par les voies auditives et nous sommes tout simplement obligés de donner du sens au signal sonore.

Lorsque notre cerveau traite ce signal ce ne sont pas moins de huit mécanismes différents qui sont impliqués : traitement sensoriel, perception, jugement esthétique, etc.

Résultat ? La musique provoque la modification du rythme cardiaque ou respiratoire et fait baisser ou augmenter la pression sanguine.

Le mécanisme qui influe sur notre comportement est celui du circuit de la récompense (les autres étant le circuit de la fuite et le circuit de l’inhibition). Il s’agit pour les scientifiques du mécanisme qui génère le plaisir et qui est à l’origine de toutes nos addictions.

Pour autant, nous ne sommes pas tous égaux devant l’expérience musicale. Le plaisir musical est indissociable de notre bagage culturel.

La musique est avant tout le langage des émotions. On lui accrédite aujourd’hui trois vertus :

  • Elle agit comme un anesthésiant à la douleur. Écouter de la musique avant, pendant ou après une intervention chirurgicale a un effet bénéfique sur les patients en diminuant notamment leur anxiété.
  • Elle ralentit le vieillissement cognitif. Chez les patients touchés par la maladie d’Alzheimer, la musique permet de réactiver les capacités résiduelles de la mémoire. Des études ont montré que les personnes atteintes sont capables de se souvenir d’une musique alors qu’elles perdent la mémoire.
  • Elle peut agir sur les troubles du langage. Ceux qui peuvent être touchés par des troubles de la dyslexie ont une possibilité de traitement par la musique. Des études prouvent que les musiciens ont en effet des facultés de langage plus performantes que les non-musiciens.

La musique est bien souvent un remède, une porte ouverte qui nous fait du bien.

 

La musique et son impact sur notre bien-être

La musique adoucit les moeurs

La musique est reconnue pour ses vertus anti-dépressives. C’est aujourd’hui incontestable.

La musique sculpte et caresse notre cerveau. Écouter une musique qui nous plaît et qui suscite des souvenirs active le circuit de la récompense. Cette zone réveille en nous des substances chroniques qui influent sur notre joie de vivre : la dopamine, l’ocytocine, la sérotonine et les endorphines. C’est pourquoi, lorsque l’on écoute une musique douce,  nous diminuons notre sécrétion d’adrénaline et sommes apaisés.

Prenons l’exemple de la musique sacrée. Toutes les musiques sacrées ont la particularité de distendre le temps et l’espace et ainsi faire passer le cerveau en « ondes alpha ». Ces ondes sont propices à l’éveil spirituel ainsi qu’à la relaxation.

En somme, la musique a cette faculté d’apaiser nos angoisses, de favoriser la concentration, de stimuler la mémoire et faciliter l’apprentissage du langage. Aujourd’hui on est capables, scientifiquement, de prouver comment la musique adoucit les mœurs.

 

La musique d’Origins, producteur et éditeur de musiques Nature, Bien-être, Rêves et Voyages

La musique d’Origins reflète la nécessité de l’homme de se rapprocher avec la nature, de la simplicité du calme, des grands espaces, d’une autre qualité de vie. Elle est aussi la musique de l’instinct, de la mémoire, de la conscience, de soi. Autant de thèmes qui définissent Origins et sa démarche artistique.

Origins propose des CD ciblés sur le yoga, la méditation et la nature afin d’apprendre à côtoyer un nouveau bien-être. Dans cette quête éternelle, la musique semble être une des voies qui mènent vers l’introspection et la méditation.

Notre catalogue a pour identité des musiques propices à la détente et à la libération du corps et de l’esprit. Ces musiques ont pour but une mise en confiance totale et invitent à un lâcher prise nécessaire.

Origins fait naître une musique sans unité de temps ni de lieu, où chaque album est un univers riche et illimité. Une initiation à la découverte de votre être profond.

Retrouvez le label Origins ici et sur les réseaux sociaux.

(Visited 198 time, 1 visit today)

More from the goalmap blog

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*