Quels objectifs se fixer pour réaliser son potentiel ?

On a déjà vu ensemble pourquoi il était important de se fixer des objectifs. On a vu également comment se les fixer. Voyons maintenant lesquels se fixer.

Si je devais résumer les choses en une phrase : vos objectifs doivent être vos objectifs. Bon, vous n’êtes peut-être pas plus avancés après cette lapalissade. Creusons donc la question. Ce que je veux dire par là, c’est que vos objectifs doivent correspondre à des aspirations profondes que vous avez, des rêves enfouis depuis longtemps, des aventures susceptibles de mobiliser tout votre être.

Si vous vous fixez un objectif auquel au fond vous ne croyez pas, il est probable que vous abandonniez à la première difficulté venue. Un objectif qui n’a pas de racines profondes sera balayé au premier coup de vent. Si par contre votre objectif vous passionne, qu’il est aligné avec vos valeurs, avec qui vous êtes, il sera plus dur de le déloger et vos chances de succès seront d’autant plus grandes.

En deux mots, je suis en train de dire qu’il faut être passionné. J’imagine certains d’entre vous en train de froncer les sourcils : Humm, ce n’est pas hyper original ce qu’il raconte là… Je vous le concède. D’ailleurs, ce n’est pas toujours facile de savoir ce qui nous passionne. Ce à quoi l’on aspire vraiment soi-même est souvent pollué par ce dont nous avons besoin, ce que la famille, l’école, les cercles sociaux auxquels nous appartenons ont érigé à nos yeux comme un idéal. Nous sommes le fruit d’influences multiples et il n’est pas aisé de distinguer dans ce brouhaha ce que nous dit notre cœur.

Il s’agit de distinguer les motivations extrinsèques des motivations intrinsèques dans ce que nous désirons. Les unes ne sont pas nécessairement exclusives des autres. Si j’adore apprendre de nouvelles choses et que je ne suis pas indifférent à la reconnaissance intellectuelle des autres lorsque j’obtiens un diplôme ou publie un article, l’étude et la recherche sont des buts tout indiqués pour moi. Leur poursuite sera source d’épanouissement. Si j’ai envie d’une voiture de sport seulement pour qu’on me regarde avec envie lorsque je donne la clef au portier de l’hôtel, il y a fort à parier que je ne serais pas intérieurement satisfait le jour où je l’aurai. Si en revanche j’adore conduire, suis passionné de mécanique et suis touché par l’esthétique des bolides, le résultat sera tout autre.

Il ne s’agit pas de juger le but en soi. Un même but peut représenter des choses différentes pour deux personnes différentes. Ce qui compte, c’est ce qu’il représente pour nous.

Des amis me disent souvent : « Tu vois, toi c’est super, tu as un truc qui te passionne. Moi en fait je ne sais pas vraiment ce que je rêve de faire. » Si comme eux vous avez du mal à identifier ce qui vous fait vibrer, pas d’inquiétude. Celui ou celle qui cherche ses objectifs marche déjà sur la voie de la réalisation de soi. “Le but, c’est le chemin.” nous disent les boudhistes. Les objectifs arrivent rarement armés et casqués comme Athéna sortant du crâne  de Zeus. Ils se cultivent, ils se polissent. C’est un processus de longue haleine.

« Me voilà guère avancé(e) ! » se disent sans doute certain d’entre vous. « C’est un processus, ok, mais par où commencer ? » Voyons donc un peu plus concrètement comment trouver des objectifs à se fixer. Voici quelques techniques que vous pouvez essayer.

  1. Laissez-vous rêver

Vous le faisiez enfant en partant dans de douces rêveries, comme si vous aviez un coffre aux trésors plein de songes délicieux. On perd souvent cette belle habitude en grandissant. Mais votre boîte à rêves est toujours là quelque part. Vos rêves ne sont pas éteints, ils sont juste endormis. Amusez-vous à visualiser ce que serait la vie idéale. Donnez libre cours à votre imagination. Vous penserez plus tard aux détails. Laissez vos pensées s’évader et voyez où elles vous mènent. Qu’est-ce que vous voyez ? N’hésitez pas à répéter cet exercice de temps en temps. L’imagination est un muscle.

Motivational quote

  1. Rappelez-vous de moments particulièrement heureux

Certains de nos souvenirs sont empreints de bonheur. Des moments de notre vie sources d’une grande joie. Repensez à ces moments-là. Qu’est-ce qui les caractérisait ?

En évoquant des souvenirs, je m’aperçois par exemple que parmi les moments de ma vie où je me suis senti le plus heureux, il y en a plusieurs où je fais du vélo avec des gens que j’aime dans des endroits que je découvre. Il y a clairement là une piste – cyclable ;) !

  1. Soyez à l’écoute de vous-mêmes

La connaissance de soi est la base d’une vie heureuse. Notre esprit est souvent occupé par une cascade de pensées qui s’enchaînent sans cesser et nous ne prenons pas le temps de nous interroger, de nous observer. Faites une pause de temps à autre, pour une réflexion ou une méditation.

  1. Prenez des vacances

En vacances, on s’ouvre à de nouvelles choses. Le cerveau est alerte, régénéré, excité par tous ces stimuli inconnus. La fatigue disparaît. On se défait de nos habitudes mécaniques, d’un certain conditionnement. Souvent dans ces moments notre pensée est plus créative, plus incisive. En prenant du recul par rapport à notre vie de tous les jours, on arrive à mieux mettre les choses en perspective. Les réflexions que l’on a sur sa propre existence peuvent être particulièrement fécondes. Ne laissez pas le soufflet retomber. Mettez ces réflexions en action.

  1. Lancez-vous

On en parlait plus haut : nous sommes le fruit d’influences multiples et il n’est pas toujours simple de distinguer ce que l’on souhaite de ce que l’on pense souhaiter. Il n’est pas utile pour autant de se lancer dans une analyse compliquée. Essayez, allez-y, vous verrez bien. Si vous avez tapé juste, vous le sentirez. Procédez par itérations. On se trompe parfois. Ca fait partie du processus de recherche.

quote goethe boldness

Par exemple, je m’étais fixé l’objectif d’avoir la ceinture noire de jiu jitsu brésilien. J’ai commencé, ça m’a plu, j’ai obtenu ma ceinture bleue mais je voyais que j’avais tendance à procrastiner, que je trouvais vite des excuses pour ne pas m’entraîner. J’ai arrêté, repris, arrêté à nouveau. Je n’avais pas assez de plaisir avec l’activité en elle-même. J’en ai conclu que mes motivations derrière cet objectif étaient trop extrinsèques.

CcE5muWWwAE4bBC

  1. Essayez des choses nouvelles

Dans le même esprit d’itérations et de tâtonnements, il est bon d’essayer des choses nouvelles. Au final, notre champ d’expérience est limité. Il y a plein d’activités que nous n’avons jamais essayées. On ne devine pas facilement ses passions a priori. Comment savoir que les fonds sous-marins vous enthousiasment si vous n’avez jamais essayé la plongée ? Comment deviner que vous êtes mordu(e) de bande dessinée si vous n’en ouvrez pas une ? Prenez l’habitude de vous exposer à la nouveauté.

If you're going to doubt something, doubt your limits

Vos objectifs doivent être les vôtres. Certains de ces objectifs seront les mêmes que ceux d’autres personnes. Vous n’êtes pas seuls à vouloir vous maintenir en forme, découvrir le monde ou lire plus. Il n’y a pas de mal à cela. Au contraire, ça peut être inspirant, vous pourrez vous encourager et partager vos enseignements respectifs. D’autres de vos objectifs seront sans doute uniques. Nous ne sommes pas des clones les uns des autres.

Lorsque nous avons lancé l’application goalmap pour se fixer et atteindre ses objectifs, nous avons commencé avec un nombre limité d’objectifs. Nous avions besoin de passer du temps avant de lancer une fonctionnalité permettant de créer ses propres buts. Il n’est pas toujours évident de trouver l’équilibre entre flexibilité et simplicité. Nous avons reçu beaucoup de retours d’utilisateurs qui voulaient créer leurs propres objectifs, le gamer qui voulait définir un objectif par rapport à sa passion du jeu vidéo, la flûtiste qui voulait aller plus loin que ce que permet l’objectif Jouer de la musique.

Désormais c’est possible ! Vous pouvez vous fixer tous les objectifs que vous souhaitez ! Chacun(e) peut donc se fixer ses propres objectifs, même s’ils sont uniques. Chacun est unique, et ce n’est pas en poursuivant les buts des autres que nous réaliserons notre propre potentiel. Nous avons donc développé cette fonctionnalité qui nous est chère ! Plus que jamais, tous vos objectifs sont sur goalmap.

A vous de jouer: tous vos objectifs sont sur goalmap

Alors, comment ça marche la création d’objectifs sur goalmap ? Regardez cette vidéo !

Qu’est-ce que vous pensez de la fonctionnalité ? Quelle est la prochaine amélioration que vous aimeriez voir sur goalmap ? Dites-nous tout, nous sommes à votre écoute !

Si ce n’est pas déjà fait, téléchargez goalmap pour vous fixer des objectifs et les atteindre ! Notre appli vous aidera à définir, suivre et réaliser tous vos objectifs personnels. Des milliers de personnes se sont déjà fixées des objectifs sur goalmap, rejoignez-nous !

goalmap application play store

 app_fr

 

(Visited 816 time, 1 visit today)

More from the goalmap blog

Damien Catani

About Damien Catani

Après 12 ans en finance à Londres et aux Emirats, j'ai mis ma passion pour le développement personnel au coeur de mon aventure professionnelle en créant GOALMAP. Persuadés que performance des entreprises rime avec bien-être des collaborateurs, nous accompagnons les entreprises dans la mise en place de politiques bien-être globales.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*