Qu’est-ce qu’un trouble de la santé mentale ? Comment se manifeste-t-il ? Et quelles sont les conséquences dans le quotidien, notamment dans le milieu professionnel ? Pour mieux comprendre cette problématique, encore tabou, et apporter des réponses qui aideront à accompagner les personnes souffrant de troubles de la santé mentale au travail, nous avons rencontré Websie, une entreprise qui propose des services de consultation de psychologues en ligne à destination des salariés d’entreprise. C’est parti !

Santé mentale : définition

Qu’est-ce que la santé mentale ? Qu’est-ce qu’un trouble de la santé mentale ?

Selon la définition de l’OMS, la santé est « un état de complet bien-être physique, mental et social, et qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

En somme, il s’agit d’un état d’équilibre mental, influencé par des facteurs socioéconomiques, biologiques et environnementaux. Elle permet à une personne d’affronter tous ses conflits internes et externes sans qu’elle soit déstabilisée.

L’Organisation Mondiale de la Santé définie un trouble de la santé mentale comme se caractérisant « généralement par un ensemble anormal de pensées, de perceptions, d’émotions, de comportements et de relations avec autrui. »

Image article santé mentale en entreprise

Quels sont les différents troubles de santé mentale ? Comment se manifestent-ils ?

Il existe de nombreux troubles de la santé mentale. On note la dépression, les troubles affectifs bipolaires, la schizophrénie (et autres psychoses), la démence, la déficience intellectuelle et les troubles du développement, y compris l’autisme.

  • La dépression se manifeste par une sensation de tristesse intense, un changement de l’appétit ou du poids, une perte d’énergie, des troubles du sommeil / de la sexualité, des idées noires. Bien sûr, chaque symptôme est propre à chacun et il peut en exister bien d’autres.
  • Les troubles affectifs bipolaires se caractérisent par des épisodes maniaco-dépressifs. Ceux-ci se manifestent par des épisodes où les degrés d’humeur et d’énergie sont excessivement élevés, il est question d’hypomanie, ou à l’inverse, par des épisodes où l’humeur est très basse, on parle d’état dépressif.
  • La schizophrénie se manifeste par une perte de contact avec la réalité, accompagnée de troubles d’attention, de concentration, de mémoire, des fonctions exécutives. Les personnes touchées peuvent avoir des épisodes de délires et d’hallucinations.
  • La démence se caractérise par une détérioration de l’aptitude à penser. Cela peut entrainer une détérioration du contrôle émotionnel, du comportement social ou de la motivation.
  • Les troubles de développement sont nombreux et leurs symptômes sont spécifiques à chaque personne. Ils peuvent se caractériser par l’altération du comportement social, de la communication et du langage.
    • la paralysie cérébrale ;
    • le trouble primaire du langage ou dysphasie ;
    • le retard de développement ;
    • le handicap mental ;
    • le trouble du spectre de l’autisme (TSA) ;
    • le trouble du déficit de l’attention avec/sans et hyperactivité (TDA/H) ;
    • les troubles d’apprentissage ;
    • le trouble d’acquisition de la coordination (TAC) ;
    • les anormalités génétiques et chromosomiques.

Avez-vous des chiffres autour des troubles de la santé mentale en France ?

Selon l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM), « en France, les troubles psychiatriques touchent 27% de la population française, soit plus d’1 adulte sur 4. »

  • 5 à 15% de la population française risquent de faire un épisode dépressif au cours de leur vie ;
  • Les troubles bipolaires concernent entre 1 et 2,5 % de la population française, soit entre 650 000 et 1 650 000 personnes ;
  • La schizophrénie toucherait environ 1% de la population française ;
  • Selon Santé Publique France, 900 000 personnes seraient atteintes de démence, avec 225 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année ;
  • Selon l’Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale (INSERM) en France, entre 300 000 et 500 000 personnes sont atteintes d’un trouble envahissant du développement, dont 60 000 personnes autistes.

Risques psycho-sociaux et santé mentale au travail

Comment se présentent les troubles de la santé mentale en entreprise ? Quels sont les plus fréquents ?

Image article santé mentale au travail

Une récente étude de la fondation Pierre Deniker et de l’IPSOS, a dévoilé que 22 % des actifs présentent une détresse « orientant vers un trouble mental » comme la dépression ou les addictions, qui sont les plus fréquents. Soit 1 travailleur sur 5 souffrant au point de détériorer sa santé mentale. L’étude indique également que ces chiffres sont en hausse, ce qui est préoccupant.

Quelles sont les causes de ces troubles ? Y a-t-il des profils plus sensibles ?

Les causes sont multiples mais un mauvais équilibre vie professionnelle / vie privée est souvent l’un des principaux facteurs, à égalité avec le stress. Le monde du travail a beaucoup évolué et les salariés sont désormais soumis à des sollicitations permanentes, et doivent faire face à des conditions de vie difficiles ou stressantes : période de chômage, faibles salaires, difficultés financières, etc. Ils souffrent davantage de troubles anxieux, de symptômes dépressifs, ou encore de burn-out.

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les troubles de la santé mentale, avec 26 % contre 19 %. Les salariés aidants sont également plus touchés, avec 28 % contre 19 % n’ayant pas cette responsabilité. Nous pouvons aussi noter que le temps de transport pour se rendre au travail a un impact sur la santé mentale : 28 % des personnes ayant un temps de trajet domicile/travail supérieur à 1h30 sont touchées par une détresse orientant vers un trouble mental, contre 21 % pour celles qui ont moins de 1h30 de temps de transport.

Focus sur le burn-out : comment se caractérise-t-il ? Comment le prévenir ? Comment le traiter ?

Selon la mission parlementaire sur l’épuisement professionnel conduite en 2016, 2 % de la population active (à partir de 15 ans et chômeurs compris) serait atteinte de burn-out. Le burn-out, ou épuisement professionnel, est selon l’OMS “un syndrome résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès”.

Dans l’ICD-11 (Classification internationale des maladies qui définit l’univers des maladies, troubles, blessures et autres états de santé, et les répertories de manière hiérarchisée), le burn-out est caractérisé par trois dimensions :

  • Un manque d’énergie ou d’épuisement ;
  • Un retrait vis-à-vis du travail, ou des sentiments négatifs ou cyniques liés au travail ;
  • Une perte d’efficacité professionnelle.

Les symptômes du burn-out se traduisent souvent par l’insomnie, l’irritabilité, les troubles de la concentration, ou encore les angoisses.

Image santé mentale au travail

Pour prévenir le burn-out, il faut agir dès que l’on ressent les premiers symptômes. Pour cela, il faut réduire le stress. Les conditions de travail sont souvent citées comme sources de stress, discutez-en avec votre supérieur pour trouver des solutions afin d’améliorer votre situation. Vous pouvez également réorganiser votre façon de travailler., ou encore planifier vos tâches en fonction de vos priorités. Essayer aussi de parler à vos proches de vos difficultés au travail. Être soutenu(e) vous permettra de réduire votre stress.

L’épuisement professionnel nécessite d’abord un arrêt de travail. En effet, le burn-out est lié à la fatigue mentale. En fonction de l’intensité de ce burn-out, un traitement médical pourra être prescrit comme des antidépresseurs. Le médecin traitant pourra également demander un suivi psychologique ou psychiatrique.

Pourquoi un salarié déciderait de faire appel à un psychologue ? Quelles motivations ou quel déclic le pousserait à entamer cette démarche ?

Plusieurs raisons peuvent entraîner un salarié à faire appel à un psychologue. Nous savons que le bien-être physique passe par le bien-être mental. De ce fait, le burn-out peut entraîner des symptômes physiques comme des insomnies, une irritabilité, des douleurs musculaires, des pertes/gains de poids, etc. De plus, l’impact du burn-out sur la vie personnelle ainsi que l’entourage du salarié n’est pas négligeable : irritabilité, isolement, repli sur soi, etc. Ces comportements peuvent amener les personnes touchées à se détacher de leur famille et leurs amis. Une santé physique qui se dégrade, un impact sur la vie privée sont autant de symptômes, de déclics poussant à faire appel à un psychologue.

De plus, il est nécessaire que les dirigeants prennent conscience de la réalité des troubles mentaux au travail. Pour aider les salariés, ils peuvent mettre en place des psychologues du travail, des séances de sport, des programmes de sensibilisation, etc.

A l’inverse, quels seraient les freins à la consultation ?

De nombreuses raisons nous freinent à la consultation d’un psychologue. Tout d’abord, la peur d’être stigmatisé. Lorsque l’on parle de suivi psychologique, on a tendance à associer cela à la folie, aux traitements médicamenteux. On a peur d’être jugé par les autres et de passer pour une personne qui n’est pas « saine d’esprit ».

Aussi, l’appréhension du premier échange impacte fortement le souhait de consulter. En effet, beaucoup sont anxieux à l’idée de rencontrer pour la première fois un psychologue. Si certains se sentent prêt à franchir le pas et demander de l’aide, la peur d’être jugé par leur thérapeute est souvent présente. On retrouve notamment cette peur chez les hommes, à qui l’on apprend à ne pas être « faible » en dévoilant leurs émotions.

Image article santé mentale au travail

A cause d’un emploi du temps chargé, beaucoup ne peuvent pas consulter un psychologue en cabinet. Les horaires d’ouvertes sont souvent les mêmes que celles d’un bureau et il n’est pas toujours possible de se libérer à une certaine heure de la journée. C’est le même problème pour les parents au foyer.

Les déserts médicaux sont également un souci très présent, notamment dans certaines campagnes. Il y a de moins en moins de médecins, dentistes, ophtalmologues et psychologues. Ce phénomène entraîne une diminution, non voulue, des consultations en cabinet, par manque d’accessibilité.

Enfin, l’un des principaux freins est le coût d’une consultation en cabinet. Il se situe généralement aux alentours de 60/70€ la séance, parfois plus, et n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale. Certaines mutuelles peuvent prendre en charge le remboursement d’une partie de ce coût et pour un nombre limité de séances.

L’offre Websie : des consultations en ligne pour accompagner vos salariés vers un mieux-être au travail

Vous pouvez désormais consulter un psychologue diplômé en ligne grâce à Websie. Les thérapies et leurs bénéfices ne diffèrent en rien des traitements dits traditionnels, seul le moyen change ! Les patients bénéficient en plus du confort d’un endroit qui leur est familier, à des horaires flexibles et pratiques, ainsi que d’un coût inférieur aux consultations en cabinet (40€ pour une séance). Il n’y a pas besoin de sortir de sa zone de confort pour accéder à ce type de soins.

Les déserts médicaux, l’expatriation ou même les problèmes psychiques eux-mêmes ne devraient pas vous empêcher de trouver l’aide dont vous avez besoin. Que vous soyez un travailleur occupé ou un parent à temps plein, vous pouvez consulter n’importe où et n’importe quand grâce aux consultations en ligne.

Que ce soit par sms ou appel téléphonique, vous pourrez discuter avec votre psychologue en toute confiance via l’application WhatsApp, très facile d’utilisation et surtout confidentielle. La pensée est plus fluide à l’oral mais certains préfèrent le confort de la réflexion. Le fait de « chatter » offre une autre forme d’anonymat qui permet aux personnes de se livrer plus facilement et de faire connaissance avec leur psychologue.

Quels bienfaits un entretien avec un psychologue peut-il apporter aux salariés ?

Un entretien avec un psychologue ne peut être que bénéfique pour tout le monde : le salarié comme ses collaborateurs ou l’entreprise. Le psychologue vous conseillera et vous aidera à aller mieux dans votre environnement de travail. Il pourra vous orienter vers un changement de service ou tout autre solution pour améliorer votre quotidien professionnel. Il sera également à même de vous proposer de discuter avec votre direction pour changer vos conditions de travail (horaires, objectifs, missions, etc.).

Pouvoir échanger avec un tiers des difficultés rencontrées sur son lieu de travail permet non seulement de libérer la parole et l’esprit, de mettre des mots sur des problèmes ou des situations difficiles, d’apaiser les tensions, de rétablir la communication pour se tourner vers des solutions et un mieux-être au travail.

Les entreprises face aux troubles de santé mentale des salariés 

Quels risques les troubles de santé mentale font-ils peser sur l’entreprise ? Quelles pourraient être les conséquences ?

Les troubles de santé mentales ne sont bons ni pour le salarié ni pour l’entreprise. Ils doivent être appréhendés et accompagnés de la façon la plus adéquate possible.

Pour l’entreprise, la conséquence principale d’une personne en burn-out ou en dépression est la baisse de productivité et de compétitivité. De plus, cela peut entraîner une hausse de l’absentéisme, accompagné d’une détérioration du climat social. Plus important encore pour la société, cela peut conduire à une dégradation de son image publique. 

Image santé mentale en entreprise

Quelles solutions s’offrent à l’entreprise pour y faire face ?

L’entreprise doit en premier lieu prendre en compte la santé mentale de ses salariés. De plus en plus de sociétés développent leur volet RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et de ce fait incluent la notion de bien-être au travail. L’entreprise doit sans cesse se préoccuper des conditions de travail de ses employés pour leur permettre de travailler dans les meilleures conditions et de s’épanouir.

Cependant, selon un sondage datant de 2017 d’Anact-KANTAR TNS, 61 % des entreprises ont mis en place des plans d’action en faveur de la qualité de vie au travail mais seulement 32 % les ont réellement activées.

Les actions sont nombreuses : favoriser la communication et l’entente au sein de l’entreprise avec des événements collectifs par exemple. Informer les salariés de l’importance de la santé mentale, de l’égalité homme-femme, des conséquences du harcèlement mental/physique. Il est aussi important de mettre en place des formations tout au long du parcours d’un salarié pour qu’il maintienne ses compétences. En bref, des plans d’actions peuvent être mis en place, le tout est de les respecter.

Quels seraient les bénéfices pour une entreprise de proposer un accès à des consultations de psychologie en ligne ?

La télémédecine se développe de plus en plus en France, notamment à cause des problèmes de déserts médicaux. Par exemple, Axa propose un service de consultation médicale par téléphone 24 h/24 et 7 j/7 avec des médecins inscrit à l’Ordre des Médecins. Les résultats sont sans appel : 90 % des salariés en bénéficiant souhaitent réutiliser le service de téléconsultation. Alors pourquoi ne pas mettre en place des consultations en ligne pour les salariés ?

Cela offrirait un suivi à chaque personne le souhaitant. Elles seront écoutées et conseillées par des psychologues agréés qui disposent tous d’un numéro ADELI. La prise de rendez-vous est facilitée, elles pourront décider de l’heure en fonction de leurs disponibilités directement en ligne. Cela limite ainsi les absences et retards au travail, ou à l’inverse l’abandon d’entamer un suivi par manque de disponibilité. Également, l’anonymat permet de se livrer plus facilement, ou de parler de sujets sensibles et délicats qui peuvent être parfois difficile à aborder en face à face.

Quelles en seraient les limites ?

La limite principale est la délivrance d’ordonnance. Le psychologue n’est pas psychiatre, il ne peut donc pas délivrer des médicaments le cas échéant. Cependant, les limites sont propres à chacun. Certaines personnes se sentent plus à l’aise lorsqu’elles discutent avec leur psychologue en face-à-face, tandis que d’autres s’en trouvent gênées. D’autres encore sont sceptiques quant au professionnalisme de la télémédecine. Je préfère toujours dire qu’il faut essayer pour juger légitiment.  

Quelles évolutions pressentez-vous dans l’accompagnement des salariés vers un mieux-être au travail ?

De plus en plus de mesures sont prises pour améliorer le bien-être des salariés au travail. Malgré cela, il reste un peu de chemin avant une prise de conscience générale de la nécessité d’accompagner les salariés. Mais nous sommes persuadés que les mentalités vont évoluer et que les dirigeants d’entreprises vont prendre conscience de l’importance de la bonne santé de leurs employés et œuvrer en ce sens.

Image santé en entreprise

Un dernier mot pour la fin ?

Chez Websie, nous pensons que le bien-être au travail, comme dans la vie personnelle est une nécessité de nos jours. Nous avons constaté un réel problème qui est l’augmentation du nombre de dépressions, de burn-out, etc. En parallèle, nous avons également constaté qu’il y a de moins en moins de disponibilités chez les psychologues et psychiatres. Dans les cabinets de certaines villes, les délais de rendez-vous s’allongent jusqu’à parfois un an ! Par conséquence, on voit une hausse des personnes souffrant de troubles de la santé mentale livrés à elles-mêmes. Il nous parait alors nécessaire de proposer plus de télémédecine, non seulement pour désengorger les cabinets médicaux mais aussi pour résoudre le problème de déserts médicaux. C’est ce qui nous a donné envie de nous lancer dans la psychologie en ligne.

Enfin, nous ajouterons qu’il ne faut plus stigmatiser les psychologues et les patients. Une amie psychologue nous a attesté que parler à un psychologue pouvait faire énormément de bien mais que les gens avaient peur de se rendre en cabinet. Nous avons constaté qu’aux États-Unis une entreprise nommée “Talkspace” avait développé le même projet et s’était très bien implanté sur le marché. Alors pourquoi pas en France !

Nous espérons que cela vous aura convaincus de l’importance de votre santé mentale ou de celle de vos salariés. N’oubliez pas chaque personne a le droit d’être écoutée et ne devrait pas avoir honte d’aller voir un psychologue.


WEBSIE agit pour le bien-être de chacun en proposant des solutions de consultation en ligne qui conviennent à tous. Nous sommes convaincus qu’un psychologue ne peut qu’améliorer votre qualité de vie. Cependant, le temps, la disponibilité et la zone géographique sont parfois un frein à la prise de rendez-vous. C’est pourquoi nous proposons des consultations en ligne avec des psychologues agréés. Elles vous permettent de discuter de chez vous, depuis votre zone de confort. Il existe un thérapeute en ligne parfait pour chaque personne et chaque situation. La consultation à distance offre plusieurs avantages comme la flexibilité, l’anonymat et même l’accessibilité des prix.


En complément des consultations en ligne proposées par Websie, Goalmap peut vous accompagner dans la prévention des risques psychosociaux ou la mise en oeuvre d’une démarche QVT dans votre entreprise. Vous pouvez par exemple proposer des séances de méditation en entreprise ou de sophrologie en entreprise pour aider vos salariés souffrant de troubles de la santé mentale à retrouver l’apaisement. Consultez notre catalogue de prestations bien-être en entreprise !

Offre santé au travail

Contactez-nous 😉

Ces articles devraient vous plaire :

  1. Image principale article comment prévenir le burn-out
  2. Souffrance au travail