« L’inactivité physique est devenue la première cause de mortalité évitable dans les pays occidentaux, devançant la consommation de tabac. » (source : INRS, Hygiène et sécurité du travail, n°252)

Passer dix ans assis six heures par jour, ce qui n’est pas rare lorsqu’on a un travail de bureau classique, augmente significativement le risque de maladie cardiaque et peut coûter sept ans d’espérance de vie. 

Chaque année, en septembre, se déroule la Semaine européenne des mobilités. Cet événement incite les citoyens et les collectivités à opter pour des déplacements plus durables. Pourquoi ne pas profiter de cette semaine pour favoriser l’activité physique dans votre entreprise ?

Vous souhaitez organiser la Semaine de la mobilité maisne savez pas comment ? 

Découvrez 7 idées d’ateliers à mettre en place en entreprise !

Semaine de la mobilité : qu’est-ce que c’est ? D’où ça vient ?

Chaque année, du 16 au 22 septembre a lieu la Semaine européenne de la mobilité. L’objectif est d’inciter les citoyens et collectivités à adopter une démarche éco-citoyenne en privilégiant des déplacements plus respectueux de l’environnement. Cela peut passer par l’utilisation des transports publics, du vélo, de la marche ou du covoiturage. 

Cet événement est un bon moyen de se rappeler qu’il faut agir contre la pollution et sensibiliser au développement durable. 

La Semaine de la mobilité est soutenue par la Commission européenne et sa directive générale à l’Environnement.

Semaine de la mobilité : pourquoi y participer ?

Mettre en place des ateliers pour la Semaine de la mobilité démontre vos engagements environnementaux et RSE (responsabilité sociétale des entreprises) . 

Quelques chiffres sur les trajets domicile-travail :

  • En France, les transports en commun seraient empruntés par 20% des sondés. Ce qui motiverait les actifs à adopter des modes de transports vertueux classiques et électriques, c’est avant tout le facteur écologique. (Alphabet et institut de sondage IFOP, 2021) ;
  • En 2017, 74% des actifs en emploi qui déclarent se déplacer pour rejoindre leur bureau utilisent leur voiture, 16% prennent les transports en commun et 8% ont recours aux modes de transport doux (6% à la marche et 2% au vélo) (étude INSEE, 2021) ;
  • Pour des distances inférieures à 5 kilomètres, la voiture représente encore 60% des déplacements domicile-bureau sur le territoire français, mais sa part diminue au profit des modes de transport doux (étude INSEE, 2021) ;
  • En cas de petites distances, les employés vont plus souvent travailler à pied ou en transport en commun et les cadres ont plus souvent recours au vélo et aux transports en commun (étude INSEE, 2021) ;
  • 55 % pensent que les trajets seront plus écologiques ; 40 % qu’ils seront plus économiques d’ici 2030 (Alphabet et institut de sondage IFOP, 2021) ;
  • 8 % des personnes interrogées considèrent que la majorité des collaborateurs n’effectueront plus de trajets domicile-travail ou de déplacements professionnels en 2030 en France. Une prévision radicale qu’ils associent à l’essor du télétravail. Désormais, 20 % des employés disent travailler depuis chez eux, quotidiennement ou occasionnellement. (Alphabet et institut de sondage IFOP, 2021) ;
  • Les accidents de trajet ont diminué de 19,7% en 2020 par rapport à 2019, une tendance qui s’explique par les périodes de confinement. (L’essentiel 2020, santé et sécurité au travail, Assurance maladie, 2021).

La Semaine de la mobilité, pour quelles organisations ?

La Semaine de la mobilité s’adresse à toutes les entreprises souhaitant faire profiter leurs collaborateurs d’une semaine placée sous le signe de la sensibilisation aux déplacements écologiques, du développement durable et du challenge de la mobilité. 

Néanmoins, c’est encore plus important pour les entreprises qui ont des salariés qui prennent souvent la route pour leurs trajets domicile-travail. 

Cette semaine peut également être l’occasion de sensibiliser vos équipes aux enjeux écologiques et de développement durable dans leur quotidien.

Pourquoi organiser des événements lors de la Semaine de la mobilité ?

La Semaine de la mobilité permet : 

  • D’encourager l’utilisation de transports qui contribuent à l’amélioration de la forme physique et la santé de vos salariés (le vélo ou la marche par exemple) ;
  • De limiter les maladies et arrêts de travail liés à la sédentarité pour des résultats et une performance positifs ;
  • De limiter les risques d’accident de voiture et la pollution accrue provoquée par ce moyen de transport ;
  • De sensibiliser aux dangers de la pollution et permettre une prise de conscience écologique et un changement positif ;
  • De rejoindre un club de nombreuses entreprises engagées qui participent à l’opération.

Les dangers de la sédentarité 

mal de dos

La sédentarité se définit comme étant un état d’éveil, assis ou allongé, avec une dépense énergétique faible. 

La sédentarité tue 5,3 millions de personnes dans le monde contre 5,1 millions pour le tabac. Passer 10 ans assis 6 heures par jour peut coûter 7 ans d’espérance de vie.

Effect of physical inactivity on major non-communicable diseases worldwide, Dr I-Min Lee (Harvard Medical School) – The Lancet, vol. 380

La sédentarité touche de nombreux salariés. C’est un enjeu de santé publique majeur. C’est pourquoi  : 

  • Depuis 2016, l’activité physique devient une priorité pour l’OMS ;
  • En France, le décret du 30 décembre 2016 permet aux médecins de prescrire du sport aux patients atteints d’une affection longue durée ;
  • Le médecin du travail devient un service de santé au travail avec un rôle en santé publique. 

La sédentarité a des effets négatifs sur la santé d’un individu. Les troubles musculosquelettiques (TMS) en font partie. 

Ils s’expriment par de la douleur, des raideurs, de la gêne, de l’inconfort… et peuvent entraîner  :

  • Un lumbago (blocage en flexion associé souvent à une inclinaison) ; 
  • L’atteinte d’un disque lombaire (hernie, tassement discal) ;
  • Une inflammation locale responsable de contractures musculaires réflexe.

L’activité physique quotidienne 

Activité physique

L’OMS donne plusieurs recommandations aux adultes de 18 à 64 ans à propos de l’activité physique : 

  • Consacrer au moins 150 à 300 minutes par semaine à une activité d’endurance d’intensité modérée ou pratiquer au moins 75 à 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue ;
  • Pratiquer au moins 2 fois par semaine des activités de renforcement musculaire d’intensité modérée ou supérieure ;
  • Remplacer la sédentarité par une activité physique quelle qu’en soit l’intensité (y compris légère) est bénéfique pour la santé ;
  • Pour retirer des bénéfices supplémentaires sur le plan de la santé : plus de 300 minutes d’activité physique aérobique d’intensité modérée ou plus de 150 minutes d’activité physique aérobique d’intensité soutenue.

Les bienfaits de la mobilité active 

La mobilité active entraîne de nombreux bienfaits aux niveaux cognitif, physique et mental.

Cognitif : 

  • Amélioration de la mémoire, la concentration et la créativité ;
  • Amélioration du sentiment d’efficacité personnelle.

Physique : 

  • Amélioration de la santé osseuse et cardiovasculaire ;
  • Régulation de la tension artérielle ;
  • Renforcement des défenses immunitaires ;
  • Réduction des risques d’apparition du diabète de type 2 et de certains cancers ;
  • Baisse des risques de TMS.

Mental : 

  • Amélioration de l’humeur, de la confiance en soi ;
  • Diminution du stress et de l’anxiété.

(source : ANDERSEN L.B. et al, All-cause Mortality Associated with Physical Activity During Leisure Time, Work, Sports, and Cycling to Work, Arch. Intern. Med).

Semaine de la Mobilité en entreprise 2024 : 7 idées d’ateliers 

1. Sensibiliser ses salariés à la mobilité active

Pour favoriser l’activité physique et l’utilisation de transports durables, vous pourriez commencer par sensibiliser vos salariés à la mobilité active lors des déplacements domicile-travail 

Quand on pense activité physique, on pense sport et pas mobilité. Or, la mobilité active (marche à pied ou vélo) est une des manières les plus simples et les plus efficaces d’avoir une activité physique. Les déplacements actifs représentent une part majoritaire de l’activité physique globale des salariés en lien avec leur travail, beaucoup plus que le sport.

Dans un tel atelier, les salariés sont sensibilisés aux bienfaits de la mobilité active pour les encourager à faire évoluer leurs modes de transport, lorsque cela est possible. 

2. Mettre en place une conférence pour lutter contre la sédentarité 

Passer 10 ans assis 6 heures par jour peut coûter 7 ans d’espérance de vie ! C’est pourquoi lutter contre la sédentarité en entreprise est devenu un sujet primordial dans le monde du travail. 

Une conférence sur ce sujet donne des pistes aux salariés pour améliorer leur santé au quotidien : mieux s’asseoir, faire des pauses, introduire une activité physique légère, soulager les tensions en s’étirant, etc.

3. Mettre en place des cours de sport

Pourquoi ne pas mettre en place des cours de sport régulièrement dans votre entreprise ? Si vous avez une salle assez grande, vous pourriez proposer à vos salariés du sport une à deux fois par semaine. Voici quelques exemples de sport faciles à mettre en place en entreprise : cardio boxing, cardio, yoga ou yoga sur chaise, gym du dos, étirements au travail

Un bon moyen de favoriser l’activité physique pour les salariés qui ne trouvent pas le temps de faire du sport, hors des heures de travail.

4. Valoriser le covoiturage

Le covoiturage offre de nombreux avantages : réduction de l’impact environnemental, économies, réduction des embouteillages, réduction des risques d’accidents…

Encouragez vos salariés à faire du covoiturage ! Vous pouvez par exemple leur proposer de faire des équipes afin de partager leurs trajets quotidiens.

5. Stand sur le vélo

Et si vous mettiez en place un stand autour du vélo dans votre entreprise ? Un bon moyen de rappeler les bonnes pratiques quand on roule à vélo :  équipements obligatoires sur un vélo,règles de sécurité à respecter, etc. 

Ce sera également l’occasion de valoriser l’usage du vélo pour les déplacements domicile/travail.

Voici en image un exemple de stand sur le vélo : 

6. Plan de mobilité employeur

Le Plan de Mobilité Employeur (PDME) “est un ensemble de mesures qui vise à optimiser et à augmenter l’efficacité des déplacements liés à l’activité de l’entreprise, en particulier ceux de son personnel, pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques et réduire la congestion des infrastructures et des moyens de transports” (source : article L1214-8-2 du code des transports).

C’est un moyen efficace visant à encourager et à faciliter les modes de transport écologiques et responsables pour les employés. 

Le PDME peut être mis en place en plusieurs étapes : 

  • Évaluer les besoins de vos salariés : comprendre leurs habitudes de déplacements, les horaires de déplacements, la distance … ;
  • Faire un diagnostic territorial : vérifier l’offre de transport auprès des bureaux, les pistes cyclables… ;
  • Favoriser la flexibilité des horaires et le télétravail : pour éviter les heures de pointe, expliquer à ses salariés comment optimiser leur trajet grâce à cette flexibilité ; 
  • Évaluer PDME : pour mesurer et analyser les résultats obtenus.

Conclusion

Sensibilisations aux modes de transport durables, cours de sport, stand sur le vélo, PDME… de nombreuses idées sont possibles pour favoriser la mobilité au travail.

Pour mettre en place ces activités, vous pouvez faire appel à un organisme capable d’organiser la Semaine européenne de la mobilité en entreprise. Chez Goalmap, nous avons l’habitude d’organiser de tels événements, n’hésitez pas à faire appel à nous ! 😉

Ces articles pourraient vous intéresser

  1. journée mondiale santé sécurité
  2. sédentarité au travail