La sécurité au travail figure parmi les préoccupations majeures de nombre d’entreprises car elle contribue à offrir un environnement de travail valorisant et sans stress, favorables au développement positif de l’entreprise (réduction des coûts liés aux arrêts de travail, meilleure motivation et productivité).

Kristel de Cat fait partie de ces personnes qui placent l’humain au centre des préoccupations de l’entreprise et qui ont ainsi décidé de faire de la santé et la sécurité au travail leur cheval de bataille. Depuis plus de 20 ans, elle est experte en santé sécurité au travail et est aujourd’hui à la tête de l’entreprise Zéro Accident, qu’elle a fondée il y a quelques années au Québec.

Kristel De Cat a gentiment accepté de nous accorder une interview dans laquelle elle explique en quoi consiste son métier, explicite ce qu’implique l’objectif « zéro accident » en entreprise, nous prodigue des conseils en matières de santé et sécurité au travail et nous partage sa vision de la santé et la sécurité au travail.

Avant tout, qu’est-ce que la santé et sécurité au travail ?

La définition de santé et sécurité au travail

L’employeur a une obligation en matière de santé et sécurité au travail auprès de son personnel, inscrite depuis 1991 dans le Code du Travail. Cela signifie qu’il doit évaluer tous les risques existants et éventuels présents dans l’environnement de travail de ses salariés (qu’il apposera à l’écrit dans le DUER, Document unique d’évaluation des risques, mis à jour chaque année). L’employeur doit également mettre en place des mesures de protection pour garantir la sécurité et la santé physique et mentale de ses salariés. Ainsi, cette obligation vise à prévenir deux risques en particulier :

  • Les maladies professionnelles (santé) ;
  • Les accidents du travail (sécurité).

L’employeur a l’obligation de veiller à la santé et la sécurité de ses travailleurs au travers :

  • D’actions de prévention des risques professionnels ;
  • D’actions d’informations et de formations ;
  • De la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés ;
  • Du DUER mis à jour tous les ans.

Selon l’article L4121-2 du Code du Travail, l’employeur doit mettre en oeuvre ces mesures sur le fondement des principes généraux de prévention suivants :

  • Eviter les risques, les combattre et évaluer ceux qui ne peuvent être évités ;
  • Adapter le travail à l’homme ;
  • Tenir compte de l’état d’évolution de la technique ;
  • Planifier la prévention ;
  • Prendre des mesures de protection collective ;
  • Donner les instructions appropriées aux travailleurs.

Dans toutes les entreprises, une formation générale à la sécurité doit ainsi être prodiguée à l’embauche et doit être adaptée à la taille de l’établissement, la nature de son activité, des risques identifiés et des types d’emplois occupés par les salariés.

Pour les entreprises de plus 11 salariés, le CSE (Comité Sociale et Economique) doit suivre une formation : Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Les objectifs : acquérir les connaissances nécessaires au fonctionnement du CSE et bien exercer ses missions en matières de santé, de sécurité et de conditions de travail.

En cas de non-respect de ces formations, si la sécurité n’est pas optimale après un contrôle de l’inspection du travail ou si un accident du travail a lieu en raison d’un manque de sécurité, la responsabilité civile/pénale de l’employeur peut être engagée.

Le métier d’expert en santé et sécurité au travail : interview de Kristel De Cat

Kristel, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Kristel De Cat, experte santé sécurité au travail

Je suis experte en santé sécurité depuis plus de 20 ans. Je vis actuellement au Québec au Canada mais je suis originaire de Belgique où j’ai débuté ma carrière professionnelle comme ingénieure en matériaux. Pendant 20 ans j’ai travaillé comme gestionnaire en santé sécurité pour des entreprises multinationales.

Depuis quelques années, je suis propriétaire de l’entreprise Zéro Accident, qui a pour mission d’accompagner les gestionnaires des entreprises manufacturières à atteindre zéro accident d’une façon durable.

Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir experte en santé et sécurité au travail ?

Bonne question ! Qu’est-ce qui peut bien amener une ingénieure en matériaux, spécialisée dans les polymères, à retourner aux études et à se lancer en santé et sécurité au travail ? Un accident tragique qui aurait pu tuer 4 collègues.

À l’époque, je travaillais dans une entreprise pétrochimique : un environnement qui ne laisse pas le droit à l’erreur. Malgré toutes les procédures de sécurité en place, un incendie majeur est survenu. Certains de mes collègues ont failli mourir, incapables de sortir de l’installation enflammée.

Cet événement marquant m’a fait prendre conscience que l’humain est ce qu’il y a de plus vital dans une entreprise. C’est lors de cette journée que j’ai réalisé que je pouvais faire une différence dans la vie de beaucoup de personnes, un désir profond que je portais depuis très jeune. L’entreprise m’a donné carte blanche pour rebâtir sa gestion santé-sécurité, cette fois-ci en incluant l’être humain.  Nous avons alors évolué d’une structure santé-sécurité solide à une culture santé-sécurité solide et le taux d’accident est arrivé à zéro.

En raison d’un accident tragique, certains de mes collègues ont failli mourir. J’ai alors pris conscience que l’humain est vital dans une entreprise.

En quoi consiste votre métier ?

J’accompagne les gestionnaires des entreprises manufacturières dans leurs démarches de la santé sécurité au travail afin d’atteindre zéro accident : renforcer leur engagement, gérer les risques de manière adéquate, transformer les superviseurs en ambassadeurs de la santé sécurité, utiliser l’influence sociale pour apporter les changements souhaités et utiliser notre puissance mentale pour créer un environnement sécuritaire.

Quel regard portez-vous sur votre métier d’experte en santé sécurité au travail ?

Pour moi mon métier est ma mission de vie : inspirer le plus de gestionnaires possible afin que leurs employés rentrent à la maison, jour après jour, en santé. À mon avis, personne ne mérite de mourir au travail : on vient au travail pour gagner sa vie et non pour la perdre. 

Personne ne mérite de mourir au travail : on y va pour gagner sa vie et non pour la perdre.

Qu’est-ce qui vous motive dans votre métier au quotidien ?

Il n’y a rien de plus motivant lorsqu’on se lève chaque jour que de réaliser sa mission de vie. Pour moi, c’est rendre les lieux de travail plus sécuritaires et rendre les entreprises plus humaines.

Quelle est votre approche au travail ?

La meilleure façon de vous expliquer mon approche est de partir de mes valeurs :

  • Entraide : Mon approche repose sur ma passion pour l’humain et la culture de prévention. Chacune de mes interventions vise un seul objectif : éliminer les blessures dans les entreprises que j’accompagne.
  • Respect : Peu importe la situation d’une entreprise, je ne jugerai jamais. Je vais la guider, étape par étape, pour transformer sa culture de prévention et apporter des changements à la fois progressifs et durables.
  • Plaisir : En collaborant avec moi, on découvre rapidement que je travaille toujours dans la joie et le positif.
  • Responsabilité : Chacun est responsable de ses comportements et actions en matière de santé et sécurité au travail. Ma responsabilité : fournir le coaching et les outils dont les entreprises ont besoin pour devenir autonomes et efficaces dans leur gestion de la prévention des accidents au travail.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans votre métier ?

De voir des employés, à l’époque très récalcitrants par rapport à la santé et la sécurité au travail, qui tondent maintenant leur gazon avec les équipements de protections individuelles, qui bricolent dans leur garage de manière prudente et qui donnent des consignes de sécurité à leurs enfants. Ce sont ces moments qui me remplissent d’amour et de satisfaction. 

Pour une entreprise, l’objectif zéro accident est-il vraiment réaliste ?

Oui ! Mais selon le niveau de maturité et la maîtrise des risques, il se peut que la perception des gestionnaires soit différente. Cependant lorsqu’on prend les bonnes décisions et que l’on met en place les bonnes actions au bon moment, oui on peut évoluer vers une entreprise dans laquelle le taux d’accident atteint zéro. Je l’ai vécu à plusieurs reprises donc je sais que c’est possible.

Lorsque l’on met en place les bonnes actions au bon moment, on peut évoluer vers zéro accident en entreprise.

La campagne de communication « choc » de Kristel De Cat autour de la santé et la sécurité au travail

Vous partagez des affiches avec des messages « choc » autour de la sécurité au travail sur vos réseaux sociaux. Avez-vous pu observer des prises de conscience grâce à cette campagne de communication ?

Oui lorsqu’on touche à la corde sensible, que ce soit de manière positive ou négative, le cerveau enregistre davantage le message reçu. Lorsqu’une personne vit une émotion forte, cette émotion reste présente dans sa mémoire. Ainsi, lorsque ce sera nécessaire, la personne se rappellera plus facilement du message qu’elle a vu.

Quelle affiche est votre préférée et pourquoi ?

Question difficile ! J’aime toutes mes affiches car chaque message représente un élément de mon approche ou ma vision. Mais si je devais choisir, je choisirais celle-ci :

Etant moi-même mère, je réalise encore plus à quel point la présence des parents est importante pour les enfants, notamment lorsqu’il sont jeunes. Je dis souvent aux salariés : si vous ne voulez pas travailler de façon sécuritaire pour vous, faites-le au moins pour vos enfants car ils ont besoin de vous pour grandir.

Les conseils de Kristel De Cat en matière de santé et sécurité au travail

Quelles erreurs, qui pourraient facilement être évitées en matière de sécurité au travail, voyez-vous le plus souvent en entreprise ?

Je ne dirais pas que c’est une erreur mais plutôt un manque de conscience. Beaucoup d’entreprises investissent en ressources pour gérer les risques, mais très peu investissent dans l’humain. Pour atteindre zéro accident, ça prend les deux : il faut gérer des risques mais aussi placer l’humain au centre des processus. 

Une entreprise dans laquelle les gens travaillent avec le sourire est portée à avoir moins d’accidents, moins d’absentéisme et une meilleure performance.

Quel(s) conseil(s) donnez-vous le plus souvent en matière de santé et sécurité au travail ?

Ayez du plaisir ! À mon avis la formule gagnante pour avoir des résultats est lorsque la ligne hiérarchique s’implique à fond, avec enthousiasme jour après jour. Une entreprise dans laquelle les gens travaillent avec le sourire est portée à avoir moins d’accidents, moins d’absentéisme et une meilleure performance.


Chez Goalmap, nous aidons les entreprises à prendre soin de la santé de leurs employés avec une solution complète : questionnaires santé en ligne et catalogue d’actions santé en entreprise, en présentiel ou distanciel. Parmi les activités présentes sur notre catalogue, nous proposons des journées santé-sécurité en entreprise adaptées à votre secteur et vos métiers.

Offre santé entreprise

Ces articles devraient vous plaire

  1. premiers secours en entreprise
  2. Bien-être des salariés
  3. Causerie sécurité conseils
  4. TMS entreprise : définition et démarche de prévention
  5. Réveil musculaire entreprise
  6. Safety day, journée sécurité