Organiser un Safety Day pour les métiers de la logistique est essentiel pour sensibiliser les employés aux risques spécifiques de leur secteur. Une telle journée permet en effet de promouvoir un environnement de travail plus sûr en mettant l’accent sur la prévention des accidents, la réduction des troubles musculosquelettiques (TMS), et l’amélioration de l’hygiène de vie des salariés. En investissant dans cette initiative, les entreprises démontrent leur engagement envers la santé et le bien-être de leurs collaborateurs, tout en renforçant la culture de sécurité au sein de l’organisation.

Safety Day, secteur logistique : de quoi parle-t-on ?

Le Safety Day (ou journée sécurité), c’est quoi ?

La Journée Santé-Sécurité (ou Safety Day) est une journée qu’une entreprise consacre à la sensibilisation de ses collaborateurs sur des enjeux de santé, de sécurité et de bien-être au travail. Cette initiative vise à offrir une prise de conscience des risques professionnels propres à chaque secteur et chaque métier, pour mieux les prévenir et promouvoir ainsi un environnement de travail plus sûr.

C’est donc l’occasion de mettre en place diverses actions (ateliers pratiques, sensibilisations, formations, conférences, activités ludiques, etc.) toutes conçues pour capter l’intérêt des participants afin qu’ils en ressortent mieux armés pour anticiper et prévenir les risques pour leur santé et leur sécurité sur leur lieu de travail. C’est l’opportunité pour les entreprises de démontrer leur engagement envers la protection et le bien-être de leurs collaborateurs.

En organisant une telle journée, les entreprises favorisent un climat contribuant à améliorer la qualité de vie au travail des collaborateurs, leur productivité et à réduire les accidents et les arrêts de travail.

Bannière livre blanc "améliorer sa culture sécurité au travail"

Histoire et contexte du Safety Day

Le Safety Day est organisé à l’occasion de la Journée Mondiale de la Sécurité et de la Santé au Travail. Cette journée, établie en 2003 par l’Organisation Internationale du Travail, se tient chaque année le 28 avril. (ONU)

Il s’agit initialement d’une journée de commémoration et de mise à l’honneur des travailleurs blessés et/ou décédés dans le cadre d’accidents du travail. C’est également l’occasion de mettre au premier plan les solutions de prévention visant à réduire les cas de blessures et de décès au travail.

En effet, de nombreuses personnes dans le monde meurent chaque jour des suites d’accidents du travail ou de maladies professionnelles, pour un total de plus de 2,78 millions de décès par an (ONU). En outre, il y a chaque année environ 374 millions d’accidents du travail non mortels entraînant une absence au travail, selon l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Rien qu’en France, plus de 600 000 accidents du travail, dont 39 000 accidents graves et 696 mortels​ ont été recensés en 2021 selon l’INRS.

Le secteur logistique dans tout ça

La logistique englobe toutes les activités et métiers impliqués dans la gestion des flux de marchandises, du stockage à la distribution. Les enjeux de santé et de sécurité sont donc particulièrement critiques dans ce secteur en raison des nombreuses manipulations de charges lourdes et des mouvements répétitifs, qui peuvent engendrer des TMS et des accidents. D’autant plus que certaines activités ont lieu dans le cadre du travail de nuit ou en horaires atypiques, ce qui peut générer davantage de risques (dûs à un manque de sommeil, une baisse de vigilance,…).

Les métiers du secteur de la logistique

Le secteur de la logistique est un domaine vaste, regroupant de nombreux métiers avec leurs caractéristiques propres. On recense notamment :

  • Préparateurs de commandes et manutentionnaires : ces métiers impliquent de la manutention de produits et peuvent requérir l’utilisation de machines telles que des engins de levage et des chariots élévateurs.
  • Caristes, magasiniers et opérateurs logistiques : le rôle du cariste est de charger et décharger des charges lourdes, ranger et stocker les produits en magasin ou en entrepôt, alimenter en marchandises certains postes de fabrication. Ce métier implique donc une manutention manuelle importante et la conduction d’engins de manutention (chariot élévateur, transpalette électrique, etc.).
  • Agents de quai et chefs de quai : ces métiers ont pour rôle de coordonner et/ou superviser les activités de quai. Comme les caristes, ils sont amenés à piloter des engins mécaniques et à charger / décharger les camions, générant ainsi une forte activité physique et des risques de blessures ou d’accidents.
  • Techniciens de maintenance d’entrepôt : le technicien de maintenance est amené à intervenir sur des machines, des équipements logistiques et des systèmes de manutention automatisés en vue de maintenir leur bon fonctionnement. Le risque d’accident lié à une mauvaise manipulation ou une baisse de vigilance est donc très important.
  • Agents de tri : comme son nom l’indique, l’agent de tri a pour but d’inventorier et de répartir les colis ou marchandises dans les centres de distribution. Ils sont donc eux aussi amenés à manipuler des charges parfois lourdes et à travailler avec ou à proximité d’engins dangereux.
  • Conducteurs de poids lourds ou de véhicules légers et déménageurs : amenés à transporter tous types de marchandises sur de plus ou moins longues distances, ces métiers présentent de multiples risques pour la santé et la sécurité. Au-delà du risque évident d’accidents routiers, le métier de transporteur ou de déménageur peut impliquer de la manutention à travers le chargement et le déchargement de véhicules, et une forte sédentarité. Cette sédentarité, si elle devient trop importante ou qu’elle n’est pas atténuée par de l’activité physique régulière (ou a minima des exercices d’échauffement et d’éveil musculaire), peut générer divers troubles musculosquelettiques et problèmes de santé (douleurs aux articulations, risques cardiovasculaires, etc.).

Bien qu’ils soient parfois très différents, tous les métiers associés au secteur de la logistique impliquent une activité physique intense. Manipulation de charges lourdes, pilotage d’engins pouvant présenter un certain nombre de risques en matière de sécurité,… L’organisation d’un Safety Day apparaît donc très pertinente afin sensibiliser les collaborateurs aux bonnes pratiques de sécurité dans le cadre de leur métier, réduire les risques de TMS, et promouvoir une culture de la sécurité au sein de l’entreprise.

Pourquoi organiser un Safety Day pour les métiers de logistique dans votre entreprise

Dans les métiers de logistique encore plus qu’ailleurs, l’employeur doit veiller à la santé et la sécurité de ses salariés (Article L4121-1 du Code du Travail). En effet, les risques sont nombreux : manutention, travail de nuit, chutes de plain-pied, émergence de TMS (troubles musculosquelettiques), impacts sur l’hygiène de vie, etc.

Organiser un Safety Day dédié aux métiers de logistique dans votre entreprise est donc un excellent moyen de mettre en avant les messages de prévention santé et sécurité, dans un cadre ludique et interactif : vous contribuez à construire une culture de sécurité forte en rendant les salariés acteurs de la démarche de prévention dans l’entreprise, en vue d’améliorer leurs conditions de travail. Les salariés sont sensibilisés aux risques inhérents à leur activité (manipulation des marchandises, conduite des véhicules, accidents lors du chargement et du déchargement, dangers liés à la manipulation de produits dangereux, etc).

Cela permet également de mobiliser son personnel autour d’objectifs communs de manière à renforcer la cohésion d’équipe, tout en diminuant les accidents du travail et l’absentéisme grâce à une meilleure connaissance des risques et dangers propres à ce secteur.

bannière webinaire "réussir son safety day logistique"

Sécurité et santé dans les métiers logistique : les données à connaître

Afin de bien comprendre l’importance de prévoir une journée sécurité pour sensibiliser vos équipes logistiques aux risques inhérents à leurs métiers, voici quelques chiffres et données marquants autour de la sécurité et la santé au travail :

  • 604 565 accidents du travail, dont 39 000 accidents graves et 696 mortels​ ont été recensés en 2021 selon l’INRS.
  • 9% des longs congés pour maladie sont dus à un traumatisme lié à un accident sur le lieu de travail. (Dares)
  • Les TMS sont la 1ère cause des maladies professionnelles indemnisées (Santé Publique France)
  • 21 512€, c’est le coût moyen d’un TMS. (Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés)

Concernant le secteur de la logistique, les données sont encore plus évocatrices. En effet, l’étude menée par Officiel prévention, spécialiste de la gestion des bases de données de Responsables HSE / QSE, souligne que :

  • Les manutentions sont la première cause des accidents de travail (hors trajets) enregistrés par la Sécurité Sociale et sont à l’origine d’environ un tiers des accidents déclarés dans les entreprises.
  • Les métiers du transport et de l’entreposage se classent dans le top 5 des secteurs les plus touchés par les accidents du travail.
  • Pour les conducteurs de chariot de manutention automoteur, de nombreux accidents liés à des renversements, des collisions ou des chutes de charge sont à déplorer : en moyenne, chaque année, plus de 8000 accidents avec arrêt de travail sont recensés pour les magasinier-caristes, avec environ une dizaine de salariés tués.
  • Les chauffeurs routiers sont exposés à de nombreux risques professionnels (accidents de la route, manutention de charges lors du chargement et déchargement du véhicule) et divers TMS : douleurs aux articulations liés au port de charges, troubles dorsolombaires dus aux vibrations et à la station assise prolongée, affections psychosomatiques et cardiovasculaires liées au stress des contraintes de temps, etc. Les conditions de travail (nocturne, week-end et jours fériés, éloignement du domicile…) aggravent également les facteurs de risque inhérents à la conduite.
  • Le secteur du transport de marchandises se classe 2e (après le secteur du BTP) en nombre et en gravité des accidents du travail. La prévention des risques est donc particulièrement utile dans ce secteur : paradoxalement, plus de 2/3 des accidents surviennent lors de camions à l’arrêt, en particulier aux quais de transbordement.

On vient de le voir, les risques pour la santé et la sécurité chez les métiers de logistique sont nombreux et importants. Organiser un Safety Day dédié à ces métiers apporte donc de nombreux bénéfices, aussi bien pour l’employeur que pour les salariés.

Les bénéfices d’un Safety Day (journée sécurité) logistique pour l’employeur

L’organisation d’un Safety Day pour les métiers logistique de votre entreprise permet de :

  • Réduire les accidents de travail et les coûts associés : organiser un Safety Day apporte les clés nécessaires à vos équipes (managers, salariés, responsables sécurité, etc.) pour appréhender et prévenir efficacement les risques inhérents à leurs métiers. Cela contribue à diminuer les accidents de travail et les coûts liés aux arrêts maladie, aux indemnisations ou aux perturbations de la production.
  • Améliorer la productivité en renforçant la culture d’entreprise : mettre la sensibilisation et la sécurité des collaborateurs au premier plan à travers la mise en place d’un Safety Day participe à développer une culture sécurité forte dans votre entreprise. Cela agit sur l’engagement et la productivité des salariés, car ils se sentent mieux protégés et valorisés.
  • Renforcer l’attractivité de l’entreprise et la rétention des talents : une entreprise qui investit concrètement dans la sécurité de ses employés à travers la mise en place d’actions de prévention améliore son image et son attractivité pour de nouveaux talents, facilitant ainsi le recrutement et la fidélisation du personnel. Dans la même logique, cela contribue à retenir les talents déjà présents au sein de l’organisation.
  • Améliorer la cohésion d’équipe : en proposant des activités ludiques et engageantes autour de sujets liés à la santé et la sécurité, vous offrez aux collaborateurs un cadre propice aux échanges et aux interactions entre collègues, niveaux hiérarchiques et/ou départements, renforçant ainsi la communication et la cohésion de tous.
  • Se maintenir dans la conformité réglementaire : organiser des événements de sécurité tels qu’un Safety Day démontre que l’entreprise se conforme aux réglementations et normes en matière de santé et de sécurité au travail, réduisant ainsi les risques de sanctions.

Les bénéfices du Safety Day (journée sécurité) logistique pour les salariés

Du côté des salariés aussi, les bénéfices issus de l’organisation d’un Safety Day sont multiples. Cela leur permet de :

  • Réduire les risques et dangers liés à leur activité : les formations et autres actions de prévention organisées lors d’un Safety Day permettent de mieux comprendre et identifier les dangers inhérents à leur travail pour réduire les risques d’accidents et donner les bonnes pratiques de sécurité afin de préserver leur santé physique, mentale et leur bien-être.
  • Améliorer leurs conditions de travail et leur qualité de vie : en étant mieux informés et sensibilisés aux risques spécifiques de leur activité, les collaborateurs peuvent travailler dans des conditions plus sûres et plus saines. Ce qui peut se traduire par une meilleure satisfaction et motivation au travail.
  • S’impliquer activement dans la sécurité : les salariés deviennent acteurs de la démarche de prévention et de sensibilisation, augmentant par ailleurs leur engagement et leur sentiment d’appartenance à l’entreprise.
  • Communiquer, échanger, s’entraider entre pairs : les activités en groupe telles que celles proposées lors d’un Safety Day favorisent la communication et la cohésion entre collègues, créant un environnement de travail plus agréable et solidaire.

Comment organiser un safety day : les étapes

Pour réussir l’organisation de votre Safety Day, nous vous recommandons de respecter plusieurs étapes :

  1. Identifier les problématiques de l’entreprise :
    • Clarifiez les objectifs et les enjeux de l’événement (problématiques de santé et sécurité propres à votre secteur, besoin de réduire l’absentéisme, de répondre à des obligations légales, d’améliorer l’engagement des salariés, etc.)
    • Analysez les statistiques d’accidents propres à votre entreprise (nombre d’arrêts maladie, durée moyenne, taux de fréquence, etc.).
  2. Recueillir les attentes des salariés :
    • Consultez les employés afin de leur proposer des activités en lien avec leurs besoins et attentes
    • Pour cela, vous pouvez diffuser des enquêtes en interne ou créer un groupe de travail avec des représentants des salariés.
  3. Obtenir un budget suffisant :
    • Assurez-vous d’avoir le budget adéquat pour organiser les ateliers et faire intervenir des experts de qualité.
    • Pour rappel, le coût moyen d’un TMS est de 25 512€ (Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés) : même si elle a un coût, une journée sécurité est donc à considérer comme un investissement rentable par rapport aux coûts des troubles musculosquelettiques et d’éventuels accidents graves !
  4. Choisir la bonne date :
    • Si possible, privilégiez une période calme dans votre activité pour maximiser la participation.
    • Encore mieux, profitez d’événements ou de contextes liés à la santé au travail pour organiser votre journée (lancement d’une nouvelle politique de prévention en interne, journées spéciales, etc.)
  5. Planifier minutieusement à l’avance :
    • Commencez la planification au moins 4 mois à l’avance.
    • Évaluez les contraintes de temps, de logistique, et de disponibilité des salariés.
    • Déterminez si la participation sera obligatoire et organisez les espaces nécessaires.
  6. Choisir des ateliers ludiques et variés :
    • Proposez des activités courtes et modernes, centrées sur des savoir-faire pratiques et concrets.
    • Assurez un enchaînement dynamique et agréable des activités, en alliant pédagogie et amusement.

Ces 6 étapes sont une version résumée de notre guide pratique : « Les 12 étapes clés pour réussir votre Safety Day. » 

Vous souhaitez découvrir toutes les étapes en détail, avoir encore plus d’idées d’ateliers ludiques à mettre en place pour cette journée ou encore recevoir des conseils pratiques ?  Téléchargez le guide ci-dessous !

Dans quels cas organiser un Safety Day pour les métiers logistique ?

Puisque le secteur de la logistique regroupe de nombreux métiers et de nombreuses spécificités liées à la sécurité et à la santé des collaborateurs, il est possible que vous souhaitiez aborder certains enjeux propres à votre entreprise. Faisons le point sur les cas utiles pour lesquels organiser un Safety Day.

Sensibiliser aux risques liés au manque de sommeil pour le travail de nuit

Organiser un Safety Day pour prévenir les risques liés au sommeil dans les métiers impliquant du travail de nuit ou en horaires décalés est crucial dans le secteur de la logistique. Les employés travaillant en horaires décalés ou de nuit sont particulièrement vulnérables à la fatigue, ce qui peut entraîner des erreurs, des accidents, et une diminution de la productivité. Une journée dédiée à la sensibilisation sur l’importance du sommeil, les techniques de gestion de la fatigue, et les bonnes pratiques pour améliorer la qualité du repos peut grandement contribuer à réduire ces risques et à garantir la sécurité et l’efficacité des opérations.

Prévenir les risques de TMS (troubles musculosquelettiques)

Le Safety Day est un excellent moyen de sensibiliser les employés aux troubles musculosquelettiques (TMS), qui sont fréquents dans le secteur de la logistique en raison de la sédentarité et de tâches physiques répétées (à l’image du chargement et du déchargement). En organisant des ateliers sur les bonnes postures à adopter, les techniques et bonnes pratiques de sécurité, ou des exercices d’étirement, les entreprises peuvent réduire l’incidence des TMS. Cela améliore non seulement la santé des salariés mais aussi leur productivité en minimisant les arrêts de travail liés à ces troubles.

C’est ce qu’a souhaité mettre en place l’entreprise ID Logistics. Pour les y aider, nous avons conçu pour eux un audit santé et TMS dans leur entreprise, et avons défini tout un programme d’ateliers et d’exercices d’échauffement et d’éveil musculaire pour apprendre aux participants à mieux prévenir les risques inhérents à leurs métiers.

Proposer des idées et bonnes pratiques d’exercices d’éveil musculaire

L’intégration d’exercices d’éveil musculaire dans la routine quotidienne des employés de logistique peut prévenir de nombreuses blessures. Un Safety Day peut dans ce cadre proposer des démonstrations et des sessions de pratique pour enseigner des exercices simples et efficaces d’échauffement musculaire à effectuer avant de commencer le travail. Cela aide à préparer physiquement les employés, réduisant ainsi les risques de blessures et augmentant leur performance au travail.

Autre exemple d’une entreprise ayant mis la prévention au premier plan de son Safety Day : Viapost. De leur côté, Viapost souhaitait mettre en place une démarche d’éveil musculaire fédératrice. Pour cela, nous les avons accompagnés dans la formation de référents internes éveil musculaire et avons mis à leur disposition des kits de communication pour sensibiliser à l’échauffement musculaire.

Préserver et améliorer l’hygiène de vie des salariés

Un Safety Day n’est pas forcément dédié uniquement à la sécurité des collaborateurs. Il peut aussi s’intéresser à la question de l’hygiène de vie, car celle-ci a également un impact sur leur bien-être et leur performance au travail. Mettre en place un Safety Day dédié à ce sujet permet de sensibiliser vos équipes aux bonnes pratiques en termes d’hygiène de vie pour les aider à adopter des modes de vie plus sains. Cela peut se faire à travers des ateliers sur la nutrition, le sommeil, l’exercice physique, la gestion des addictions ou encore la gestion du stress. Tout cela ayant pour objectif de réduire les maladies professionnelles et les absences, tout en augmentant la satisfaction et l’engagement des employés.

Minimiser les risques de chutes de plain-pied

Chaque année, en moyenne 126 000 accidents du travail en lien avec une chute sont pris en charge par l’Assurance Maladie. Près de 6 accidents du travail sur 10 sont provoqués par une chute de plain-pied (Ameli).

Un Safety Day dédié à la prévention de ces risques dans le secteur logistique peut inclure des sessions sur l’importance de maintenir des espaces de travail propres et dégagés, l’utilisation appropriée des équipements de sécurité, et les techniques de déplacement sécurisées. Ces initiatives aident à réduire les accidents, à préserver la santé des employés et à maintenir un environnement de travail sûr.

Adopter des bons réflexes liés à la sécurité routière

La sécurité routière est un enjeu majeur pour le secteur de la logistique, où de nombreux employés passent du temps sur la route. Un Safety Day axé sur les bonnes pratiques de sécurité routière peut aborder des sujets comme les dangers des addictions, l’utilisation du téléphone au volant, et l’importance du sommeil. En sensibilisant les employés à ces risques et en leur fournissant des stratégies pour les éviter, les entreprises peuvent réduire les éventuels accidents de la route et protéger la santé et la sécurité de leurs employés.

Envie de découvrir plus de cas concrets d’entreprises du secteur ayant mis en place des démarches de prévention dans le cadre d’un Safety Day ? Voici 6 exemples inspirants de Safety Day logistique organisés avec Goalmap.

Secteur logistique: pourquoi choisir Goalmap pour vous accompagner ? 

Nous venons de le voir, le secteur de la logistique regorge de métiers et d’enjeux liés à la prévention de la santé et la sécurité des salariés. Proposer des actions de sensibilisation sur ces sujets est donc essentiel. Que ce soit à travers l’organisation d’un Safety Day ou la mise en place d’actions plus spécifiques dans votre entreprise, Goalmap est votre interlocuteur idéal pour vous accompagner dans ces démarches ! Voici pourquoi :

  • Des Interventions multi-sites : nous intervenons partout en France grâce à notre réseau de +300 experts aux quatre coins du pays. Pratique lorsque vous souhaitez mettre en œuvre des actions en présentiel sur plusieurs de vos sites.
  • Un interlocuteur unique tout au long du processus : recueil de vos besoins, sélection des meilleurs intervenants, coordination des interventions dans votre entreprise… c’est ce qui nous permet d’être toujours à votre écoute et réactif.
  • Un kit de communication clé en main : affiches, bannières, livrets pédagogiques, vidéos de présentation… Nous mettons à votre disposition des supports de communication variés afin d’optimiser la participation et l’engagement de vos salariés sur vos actions QVT.
  • Une adaptation permanente à vos contraintes et contextes spécifiques : vos salariés travaillent en horaires atypiques (travail de nuit ou tôt le matin, week-end) ? Pas de problème, c’est une pratique courante dans les entrepôts. Nous nous adaptons à vos contraintes de temps et d’agenda en organisant des ateliers aux horaires qui vous conviennent.
  • Une approche ludique et innovante : la prévention des risques n’a pas bonne presse auprès de vos équipes ? Nous organisons des ateliers ludiques, intéressants et innovants. Passer des messages sérieux dans une approche décontractée, c’est notre spécialité !
  • Expertise des métiers de la logistique : nous avons l’habitude de travailler avec les métiers de la logistique (préparateurs de commande, caristes, manutentionnaires, agents de quai, etc.) et maîtrisons les problématiques et enjeux de votre secteur.

Conclusion

En conclusion, un Safety Day dédié aux métiers de la logistique offre de nombreux avantages, tant pour les employeurs que pour les salariés. Il permet de réduire les accidents du travail, d’améliorer les conditions de travail et la qualité de vie des employés, et de renforcer la cohésion d’équipe. En sensibilisant les collaborateurs aux risques et en leur fournissant les outils nécessaires pour les prévenir, les entreprises contribuent à créer un environnement de travail plus sûr et plus productif. Alors, n’attendez plus et contactez-nous dès maintenant pour organiser votre prochaine journée sécurité avec Goalmap !

Ces articles devraient vous plaire

  1. epi
  2. sécurité au travail
  3. Sécurité au travail
  4. Safety day, journée sécurité