L’art de tenir ses bonnes résolutions

Pourquoi prendre des résolutions ? Pourquoi continuer à se fixer des objectifs si on sait chaque année qu’on a de grandes chances de les abandonner ? Evidemment, chez goalmap nous sommes persuadés qu’il est primordial de se fixer des objectifs. Parce qu’avec des objectifs vous allez créer du mouvement dans votre vie, vous visez une situation qui n’est pas la situation présente et créez une dynamique : vous allez vous diriger vers ce but. Cette situation idéale que vous êtes en train de définir va vous aider à vous mettre en mouvement, plutôt que d’être passif, statique.

Parlons de cette passivité justement  Nous avons tous des vies dans lesquelles nous sommes très sollicités : nous sommes à la fois parents, frères, collègues, amis, amants, etc. On en arrive souvent à subir le flot des actions dans la vie de tous les jours. Et on a l’impression de perdre le contrôle : notre emploi du temps se remplit et on court d’une activité à l’autre, toujours plus ou moins en retard. Nous avons du mal à gérer notre temps et nous retrouvons avec des emplois du temps complètement chargés, à subir ce qui nous arrive.

Lorsque vous vous fixez des objectifs, vous reprenez le contrôle de votre emploi du temps  Vous vous responsabilisez et vous devenez l’architecte de votre quotidien. Prendre de bonnes résolutions, c’est une manière de se réapproprier sa propre vie, c’est conserver un équilibre de vie et du bien être dans son existence.

Evidemment, tenir ses resolutions est difficile. Nous en sommes conscients.

Une étude montrait il y a quelques années que seuls 8% des individus qui prennent de bonnes resolutions réussissent à les tenir après deux semaines ! La réalité c’est que c’est bien difficile d’atteindre ses objectifs personnels.

Pourquoi ? 

Parce que la plupart du temps les objectifs sont mal définis au départ. Mais ce n’est pas de notre faute ! On ne nous a jamais appris comment se fixer des objectifs. A l’école on nous apprend la géographie, l’orthographe, le calcul, mais pas la fixation d’objectifs, alors que c’est sans doute l’aptitude la plus importante que vous pouvez développer à la fois dans votre vie personnelle et dans votre vie professionnelle. Si vous demandez à dix personnes quelles sont leurs bonnes résolutions, vous allez vous apercevoir que chacune de ces personnes va vous dire quelque chose de différent : avoir un bon niveau de tennis, perdre du poids, être mieux dans ma peau, prendre du temps pour moi, faire du yoga trois fois par semaine.

Je cherchais récemment dans un dictionnaire quelle était la définition d’une résolution, j’en ai trouvé une que j’aime beaucoup : action de prendre après réflexion une décision et résultat de cette action. Pourquoi cette definition est intéressante ? Parce qu’on voit bien qu’il y a plusieurs niveaux : la réflexion en amont de la décision, et le résultat de cette action. On mélange généralement ces concepts, et c’est en partie parce qu’une résolution est un concept vague qu’on a du mal à y arriver.

Disséquez tout ce qu’il y a derrière une résolution 

  • la vision : c’est l’aspect émotionnel de la définition d’objectifs. Cette dimension émotionnelle est très importante parce que vos objectifs doivent correspondre à quelque chose qui est profondément ancré en vous, à vos valeurs. C’est la seule manière de faire en sorte que votre objectif tienne sur le long terme.
  • les objectifs de type “résultat” : c’est ce que vous allez atteindre, le résultat de vos actions, de vos habitudes.
  • les objectifs de type “processus” : c’est ce que vous allez faire concrètement, le moteur qui va vous permettre d’atteindre un résultat et de mettre en œuvre une vision.

En faisant ce petit exercice, vous allez rapidement pouvoir cartographier l’ensemble de vos objectifs.

Prenons quelques exemples :

1) Le sport 

  • Vision : être bon au tennis
  • Résultat : atteindre le classement 30/1
  • Processus : prendre des cours ou jouer au moins deux fois par semaine

2) La perte de poids 

  • Vision : avoir une vie plus saine, se sentir bien dans sa peau ou être capable de jouer au foot avec ses enfants ou petits enfants
  • Résultat : perdre 8 kilos d’ici la fin de l’année
  • Processus : boire un litre et demi d’eau par jour, manger cinq portions de fruits et legumes, ou encore manger du poisson trois fois par semaine.

Une fois que vous avez fait cette démarche, vous devez vous concentrer sur les objectifs de type processus : ce sont les petites habitudes journalières et hebdomadaires qui vont faire les énormes changements dans votre vie. Pour se fixer des objectifs de type processus, il est important d’appliquer la méthode SMART, un acronyme qui veut dire :

  • Spécifique : les objectifs doivent être détaillés et concrets. Il ne faut pas dire “Je veux perdre du poids” mais plutôt “Je veux perdre 4 kilos d’ici la fin de l’année”.
  • Mesurable : Un objectif doit être quantifié, avec une cible à atteindre : 8 heures de sommeil, 1 session de yoga, économiser 500 euros, etc. Cela permet de suivre ses progrès par rapport au but fixé.
  • Atteignable : Ne pas viser trop haut dans un premier temps, l’objectif doit être à votre portée ou vous risquez de vous décourager. S’il est trop ambitieux, vous pouvez le décomposer en sous-objectifs, augmenter la cible au fil du temps ou vous fixer des échéances intermédiaires.
  • Réaliste : Vos objectifs doivent prendre en compte vos ressources (temps, énergie, argent) et votre contexte (familial, professionnel, financier, etc.). Quand on attend la naissance de jumeaux le mois prochain, on réfléchit à deux fois avant de se fixer pour objectif de visiter 10 nouveaux pays d’ici la fin de l’année !
  • Temporellement défini : C’est un aspect essentiel, votre objectif doit avoir une échéance précise.

Une fois que vous avez fait la démarche de fixer un objectif clair vous avez fait la moitié du chemin pour réussir à l’atteindre : “Un bien défini est à moitié atteint” dit Abraham Lincoln.

Quand vous faites cet exercice, il y a de grandes chances que vous ayez trop d’objectifs de type processus. Nous voyons beaucoup d’utilisateurs qui ont 7, 8, 9 objectifs de type processus. C’est la recette pour échouer. Qu’est-ce qui compte vraiment pour vous ? Il est important de faire un choix, de prioriser. Si vous vous fixez trop d’objectifs d’un coup, vous allez créer de la pression, de l’anxiété alors que les objectifs doivent être des outils de réalisation de soi.

Construisez votre plan d’action de manière progressive. Si par exemple vous réussissez à faire du sport deux fois par semaine pendant deux mois, vous pouvez considérer que l’habitude est bien ancrée en vous et pouvez passer à un nouvel objectif.

Il est ensuite important de suivre ses objectifs 

Vous pouvez pour cela utiliser la méthode STAR, acronyme que nous avons inventé chez goalmap.

  • Set : Les objectifs doivent être S.M.A.R.T. C’est par là que tout commence !
  • Track : Il est crucial de suivre ses progrès de manière structurée, et pas seulement dans sa tête. En renseignant les activités effectuées, on acquiert une meilleure connaissance de soi, un élément clé de la réussite.
  • Analyze : Si l’on se fixe des objectifs quantifiés et renseigne les activités correspondantes – quantifiées elles aussi -, il est alors facile de comparer où l’on en est par rapport à l’objectif en question. Le but: entretenir des habitudes positives !
  • Reset : Les objectifs ne doivent pas être gravés dans le marbre une fois pour toutes. Ils doivent être revus régulièrement au fur et à mesure qu’on les atteint (ou pas) et que la situation évolue.

Les objectifs ont vocation à être vivants une fois que vous les avez définis : vous suivez vos objectifs au quotidien (autrement vous n’aurez jamais d’indications de où vous vous en êtes par rapport à ce que vous vous êtiez proposé de faire) ; vous analysez vos résultats et selon vos résultats vous ajustez votre cible.

Prenons un exemple :

  • J’ai fait la cartographie de ma résolution et en ai conclu : “je vais faire du sport trois fois par semaine”.
  • Je suis mon objectif, pour cela je peux utiliser l’appli goalmap et la connecter à mes applis ou objets connectés pour suivre automatiquement mes progrès (je peux aussi noter mes progrès dans un carnet)
  • J’analyse mes résultats et m’aperçois que je suis plutôt à 1,5 session de sport par semaine.

Je peux être tenté d’abandonner parce que je n’atteins pas mon objectif. Alors que l’objectif est presque atteint ! Peut-être ai-je fixé la barre trop haut. Les objectifs sont dynamiques, donc je vais le recalibrer et viser 2 fois par semaine : cela sera suffisant pour me motiver à faire le petit bout de chemin qui manque pour l’atteindre.

Vos objectifs doivent être ajustés à vos compétences, c’est comme ça que vous allez créer du dynamisme dans votre vie. Les résolutions sont un exercice continu, que vous ne devez pas faire uniquement du 1er au 5 janvier.

Je vous souhaite plein de réussite dans l’atteinte de vos objectifs ! Vous pouvez bien sûr télécharger l’application mobile goalmap et consulter notre offre de coaching ici.

(Visited 323 time, 1 visit today)

More from the goalmap blog

Damien Catani

About Damien Catani

Après 12 ans en finance à Londres et aux Emirats, j'ai mis ma passion pour le développement personnel au coeur de mon aventure professionnelle en créant GOALMAP. Persuadés que performance des entreprises rime avec bien-être des collaborateurs, nous accompagnons les entreprises dans la mise en place de politiques bien-être globales.

Comments

  1. says

    Personnellement j’utilise la technique des défis dont j’ai fait un article sur mon blog.
    L’idée est d’appliquer ses défis sous forme d’un défi de 30 jours et après 30 jours, soit la résolution est mauvaise et je la met de côté, soit elle me fait du bien et elle est déjà ancrée dans mes habitudes.
    Bonne continuation
    Nathan du blog pourquoi-attendre.com

    • goalmap says

      Salut Nathan, merci pour ton commentaire ! Très bonne idée tes défis, je vais aller lire ton article !

      Bonne journée, Arthur

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*